Pourquoi, Comment faire du bénévolat en France et à l’étranger ?

Pourquoi, Comment faire du bénévolat en France et à l’étranger ?
5 (100%) 5 votes

FAIS MOI PART DE TON EXPÉRIENCE EN COMMENTAIRE ET JE L’AJOUTERAI DANS MON ARTICLE

Pourquoi faire du bénévolat ? 

Pour s’ouvrir l’esprit et faire le point

Faire du bénévolat en France ou à l’étranger, c’est l’occasion de sortir de son train train quotidien et des soucis qui nous font trop cogiter.

Cela permet d’arrêter de se concentrer sur nos petits problèmes personnels et nous donne l’occasion de penser à autre chose en fréquentant d’autres personnes que nos relations habituelles.

Cela fait du bien de faire des choses sans pression et sans objectif de résultat ! On fait quelquechose parce qu’on l’a décidé et avec bon coeur.

En plus la plupart du temps, on rencontre des gens (hôtes ou autres bénévoles) qui sont ouverts d’esprit et qui aiment partager leurs expérience avec les autres.

Cela permet vraiment de faire le vide, de déstresser, de faire le point sur sa vie et pouvoir mieux se recentrer à son retour.

Pas de stress, un cadre sympa souvent en plein nature, des gens cool = ça fait du bien à la tête !

Pour apprendre 

Lorsque l’on va faire du bénévolat en France ou à l’étranger chez un apiculteur, un prof de yoga ou encore une auberge, c’est l’occasion d’apprendre un nouveau métier ou en tout cas d’en apprendre certaines facettes.

Au lieu prendre des cours du soir, ici on apprend sur le tare et de façon pratique (pas théorique) !

Si on a envie de se reconvertir professionnellement ou que l’on ne sait pas quelle formation choisir, cela peut être un bon moyen d’avoir un aperçu de son potentiel futur métier.

Pour voyager gratuitement ou presque 

Ce ne doit pas être la motivation première mais c’est très intéressant et attractif car quand on est bénévole : on est nourri + logé !

Donc faire du bénévolat est un bon moyen de voyager gratuitement ou presque en France ou à l’étranger car il suffit de se débrouiller pour se déplacer d’un lieu de bénévolat à un autre. Une fois sur place, plus rien à dépenser !!

Et puisque souvent, les missions sont dans des lieux naturels, pas trop de tentations non plus pour dépenser son argent !

C’est quoi le bénévolat ? 

Définition Larousse : qui est fait sans obligation, à titre gracieux !

Dans les faits, quand on est Mr Tout-le-monde, c’est quoi exactement faire du bénévolat ? 

C’est choisir un lieu et une mission, proposée par des personnes qui sont d’accord pour être aidées par des bénévoles et qui en échange d’environ 5 heures de travail par jour, offrent à manger et un toit pour dormir. 

Il n’y a pas de contrat et aucune obligation de la part des 2 parties en terme d’engagement  et de durée.  C’est ce qu’on appelle un « gentleman agreement » , c’est à dire un arrangement à l’amiable.

Mais entre les 2 parties, la période durant laquelle on souhaite faire notre mission ainsi que les missions que l’on aura à faire sont au préalablement définies entre l’hôte et le bénévole. MAIS il n’est pas rare que cette période se prolonge plus ou moins longtemps ! ^^

Les types de missions : agriculture bio, auberges, éco-lodges, écoles, haras…des missions  chez des particuliers sont souvent liées à la Nature. 

Il existe aussi des missions via des associations mais les missions sont souvent payantes car il y a souvent une dimension humanitaire qui entre en jeu. ATTENTION à ce type de mission. Bien se renseigner en amont.

Comment faire du bénévolat ? 

Il est très facile de faire du bénévolat en France et à l’étranger.

Cela permet d’ailleurs de résider plusieurs semaines ou mois à moindre frais dans des lieux qui nous ont toujours fait rêver ! 

Il suffit de passer par l’une des 4 plateformes, aujourd’hui mondialement utilisées et connues.  

helpx benevolat

Helpx est une plateforme très simple qui met en relation les hôtes qui offrent des missions et les bénévoles qui en cherchent.

Il y a des missions proposées partout France et dans le monde.

HelpX est le leader et la première plateforme historique sur les missions de bénévolat dans le monde.

Les hôtes et missions sont décrites avec photos à l’appui et les anciens bénévoles laissent des commentaires, ce qui est très utile pour être sûr que la mission correspond à ce que l’on attend ! La contribution à la plateforme est de 20€ pour 2 ans. Ce qui est vraiment pas cher lorsque l’on sait les possibilités que cela offre.

workaway logo

Workaway, c’est le même type de plateforme que HelpX. Elle est plus récente et plus ergonomique. Mais étant plus récente, il y a un peu moins de missions.

La contribution est également d’environ 20€ pour 2 ans

wwoofing-logo

Le Wwoofing qui est l’acronyme pour « World Wide Opportunities on Organic Farms »

Ici les missions sont exclusivement liées à l’agriculture biologique (et tous les métiers que cela inclut).

Les hôtes sont des professionnels qui vivent de leurs activités. Il y a donc potentiellement ici, un peu plus de « pression » ou du moins d’attente, sachant que le travail du bénévole fournit de l’aide à l’activité de l’hôte.

 Il est important de bien choisir sa mission et de prendre le temps de lire les commentaires sur les offres car il peut arriver que les fermiers prennent parfois les woofers pour de la main d’oeuvre gratuite ! Mais l’avantage encore une fois est que l’on est tenu à aucun engagement et que si l’hôte dépasse les limites, on peut librement décider de partir.

Pour accéder aux missions de wwoofing en France ou à l’étranger, il faut se connecter sur la plateforme wwoofing du pays dans lequel on souhaite aller. Pour le wwoofing, il n’y a pas de de plateforme qui rassemble toutes les missions à travers le monde. Chaque pays à sa plateforme.

Wwoofing France

Bénévolat à dimension humanitaire et éducative

Il existe depuis quelques années une plate-forme totalement GRATUITE  qui met en relation des écoles, hôpitaux ou structures qui ont besoin de connaissances particulières (informatiques, français, techniques, instruments de musique) avec des bénévoles qui  veulent en offrir.

twaming bénévolat éducatif

Travel With A Mission ou TWAMING est une forme de voyage engagé, qui permet de faire du bénévolat pour transmettre ses connaissances à des enfants ou des personnes qui en ont besoin. Il y a des missions dans le monde entier et même en France.

La plateforme permet soit de chercher des missions de bénévolat qui nous correspondent, soit d’offrir ses compétences et être choisi par les personnes qui en ont besoin.

Donc si tu as envie de sensibiliser des enfants sur le réchauffement climatique ou le tri des déchets ou encore de donner des cours de guitare : tout ça est possible via cette plateforme !

Mon expérience du bénévolat 

J’ai eu la chance de faire du bénévolat en Albanie dans une auberge de jeunesse à Himarë pendant 2 semaines et 1 mois en France chez un Apiculteur maraîcher (celui de la vidéo).

Himara Hostel  – Auberge Jeunesse à Himarë, Albanie

Himare Albania 1268318094(www.brodyaga.com)

Ferme de Bissieux – Apiculteur – Maraîcher à  Saint-Paul-de-Vézelin, France

ferme de bissieux

Faire du bénévolat m’a beaucoup appris, mais plus sur moi que sur les métiers que j’ai faire / apprendre !

Dans notre quotidien, parfois on se fait d’une montagne une petite contrariété ou on donne de l’importance à des choses qui ne devraient pas en avoir.

Partager le quotidien d’autres personnes et se mettre dans la peau d’autres professions, permet de beaucoup, beaucoup relativiser sur nos propres « soi-disant » prises de tête ou problèmes.

On revient à l’essentiel, on est plus concentré sur le fait de partager des moments avec les autres plutôt que centré sur sa propre personne avec les soucis que l’on peut avoir.

Faire du bénévolat, permet de se détacher de toutes nos obligations ou nos mauvais réflexes, l’espace de quelques jours ou de quelques mois : et ça, vraiment, ça fait du bien !

Le bénévolat est un voyage en soi, mais un voyage sur place, une routine qui nous fait voyager.

Je recommande vivement de faire du bénévolat car cela m’a appris que ce qui me rend vraiment heureux dans la vie, ce n’est pas de combler tous mes désirs (car on en a toujours de nouveaux et c’est une quête sans fin) mais c’est d’aider les autres ! Car la joie et les sourires que les autres nous renvoie me rendent beaucoup plus heureux et dure beaucoup plus longtemps qu’assouvir un de mes plaisirs.

L’important, c’est également de ne pas s’oublier non plus 😉

Les expériences des autres internautes

 

Aide dans un petit village en Ukraine 

 

Lucie autour du monde

La mission :  initialement fouilles archéologiques > aides en tous genres d’un petit village

Localisation :  Stilsko région Lviv en Ukraine
Durée : 1 mois
Frais : gratuit / nourri + logé
Organisationhttp://www.solidaritesjeunesses.org
Son Blog :  http://lucieautourduglobe.com

Lire ses impressions et recommandations

A l’origine il s’agissait de réaliser des fouilles archéologiques, en vérité nous marchions plutôt toute la journée dans les Carpates à creuser et reboucher des trous sous la direction d’un loufoque professeur, marchant les yeux fermés et équipé d’une pendule à la professeur Tournesol.

Ce dernier était en effet persuadé de trouver la preuve irréfutable que ce petit village où nous étions abritait autrefois l’une des plus grandes cités d’Europe.

Nous avons aussi aidé au village mais notre volonté était souvent freinée par le manque de moyen, comme cette fois où nous avons repeint la moitié d’une salle des fêtes mais où la mairie n’a jamais pu acheter le reste de peinture pour nous permettre de terminer.

Mais la plus belle des missions c’était surtout d’être là pour les habitants, prendre un repas avec eux, échanger, participer à la vie du village. Le dernier jour pour la fête de l’indépendance nous avons par exemple chanté plusieurs mélodies de chez nous à la guitare avec un autre français. Leurs sourires étaient la plus belle des récompenses !

SES IMPRESSIONS

Comme dans un célèbre film français j’ai pleuré deux fois.

La première, en arrivant parce que tout était si différent de la France, si inconnu et que j’avais du mal à m’adapter à la vie de groupe.

La deuxième, en partant, parce que cette expérience incroyable m’a rendu amoureuse de ce pays que je ne voulais plus quitter et m’a par la suite encouragé à découvrir vraiment l’Europe de l’Est.

Le bénévolat international c’est une expérience enrichissante (et valorisante), qui te permet :

  • d’explorer des endroits auxquels tu n’aurais jamais
  • de voyager même si tu n’as pas un centime
  • de te confronter aux difficultés, aux autres, mais aussi à toi-même.

J’ai énormément mûri après ce voyage qui m’a au départ un peu poussé dans mes retranchements. J’ai appris à me connaitre, j’ai grandi et enfin trouvé ce qui m’épanouit : VOYAGER !

Bénévole dans un orphelinat au Burkina Faso

 

Pauline bénévole

La mission : aide physique et matérielle auprès d’enfants orphelins (activités, soutien scolaire, échanges)

Localisation :  Burkina Faso
Durée : 3 semaines
Frais :entre 1000 et 1200 euros (visa, vaccins, antipalu, avion, vie sur place, cadeaux-souvenirs)
OrganisationAssociation Les enfants d’Abord
Son Blog :  https://unpasversouagadougou.wordpress.com

Lire ses impressions et recommandations

Le matin,  on accueillait des enfants de 6 à 14 ans  pour  faire des jeux sportifs,  des activités manuelles et ludiques afin d’essayer de combler certaines lacunes (en lecture notamment). Le reste du temps nous nous occupions de bébés de la pouponnière âgés de 2 mois à 4 ans.

Mon rôle en temps que bénévole ? Changer les couches,  donner les biberons,  jouer,  encourager l’apprentissage de la marche, mettre en place des petits jeux d éveil,  des petits chants,  etc.  Il n y a que quatre nounous à l’année pour dix huit petits,  ils sont donc peu stimulés et sont très en demande d’affection.

Nous avons été accueillis chaleureusement par  le personnel de l’association,  avec lequel nous avons pu échanger  durant tout le séjour,  toujours avec joie et bonne humeur.

SES IMPRESSIONS

Ca a été une expérience magnifique.  J’ai découvert au Burkina Faso une culture,  des personnes formidables et un bonheur aussi simple que beau.
J’ai appris à relativiser et à être encore plus positive que je ne pouvais l’être. Je n’ai qu’une chose en tête: recommencer !

Bénévole dans une dans une pouponnière au Sénégal

sophie bénévolat sénégal

La mission : Bénévolat humanitaire dans une pouponnière

Localisation :  M’bour, petite ville au Senegal
Durée : 1 mois
Frais : billets d’avion, repas, dépenses personnelles ( logée gratuitement dans une maison de bénévoles )
Organisation :  La pouponnière de M’Bourg

Lire ses impressions et recommandations

Cela faisait quelques années déjà que je rêvais de partir en Afrique faire de l’humanitaire. Je ne savais pas vraiment pourquoi mais ce continent m’a toujours attiré. Jai très rapidement compris que ce voyage m’apporterait beaucoup plus que ce que je ne pouvais imaginer

La pouponnière accueille des bébés et des enfants qui, pour diverses raisons, ne peuvent plus rester dans leur famille (causes financières, décès, problèmes de santé). Heureusement la plupart des enfants rentrent chez eux par la suite. L’association accueille également des talibés (enfants confiés à des marabouts qui mendient toute la journée et vivent dans des conditions très précaires).

En tant que bénévoles, nous aidons les assistantes maternelles à s’occuper des nombreux enfants de la structure : toilette, change, repas, éveil pour les bébés, et activités pour les plus grands. Quel bonheur d’organiser une sortie à la piscine et de voir d’immenses sourires sur le visage de ces enfants !! Il est également possible d’assister l’institutrice lors de la classe.

Les bénévoles sont très indépendants dans l’association. Ils sont libres d’intégrer le groupe de leur choix, de gérer leur temps. Il n’y a pas d’horaires précis, il faut se montrer autonome.

J’allais à la pouponnière tous les matins jusqu’en milieu d’après midi. Je profitais de mon temps libre pour visiter la ville et de me rendre chez les locaux.

SES IMPRESSIONS

Les Sénégalais sont un peuple très accueillants. Je me suis sentie comme chez moi dès que je suis arrivée (enfin dès le deuxième jour! car pour être honnête à mon arrivée à l’aéroport j’me suis un peu demandé ce que je faisais là!). Ces personnes n’ont presque rien et pourtant, ils partagent le peu qu’ils ont avec toi, comme si tu faisais partie de la famille.

Leur générosité m’a beaucoup touchée. Ce sont des gens souriants, qui ne se plaignent pas de leur condition de vie.

Je me suis sentie honteuse en me rendant compte qu’en France je pouvais râler pour des choses futiles…

J’ai également appris beaucoup sur moi. Tout d’abord que j’étais capable dans me lancer seule dans l’inconnu et Jai adore ca !!! Je me suis également sentie très a l’aise dans ce mode de vie assez rudimentaire. J’ai essayé de passer le maximum de temps avec les enfants et les locaux, en passant au final peu de temps avec les autres bénévoles. Je voulais m’imprégner de leur culture et j’ai partagé des moments simples mais tellement magiques avec eux.

Ce genre d’expérience te permet de t’ouvrir aux gens, de découvrir une autre culture, de sortir de ta zone de confort, de te sentir utile.. Ce mois passé au Sénégal m’a également transmis le virus du voyage, depuis je ne rêve que de repartir encore et encore !!!

SES RECOMMANDATIONS

L’Afrique est un continent qui a tendance à effrayer un peu les gens. On voit très peu de voyageurs se rendre sur ce continent. Je peux vous assurer que le Sénégal est un pays où je ne me suis pas du tout sentie en insécurité. Alors lancez vous, vous ne regretterez pas de partir à la rencontre de ce peuple accueillant.

Une autre chose : dans tous voyages mais encore plus en tant que bénévole, vous pourriez être  » choqué  » par certains aspects et essayer de changer les choses. Évidemment certaines critiques peuvent être constructives mais n’oubliez pas que vous avez forcément une vision occidentale de la chose. Vous devez vous adapter à une autre culture et accepter que les choses soient différentes, c’est ce qui fait la magie de l’échange.

Je vais m’arrêter la, car une fois lancée je pourrais parler de cette expérience pendant des heures…

Volontariat pour les vendanges en Dordogne

Volontariat vendanges

La mission :  Volontariat avant et pendant les  vendanges

Localisation :  Saint Michel de Montaigne dans la Dordogne
Durée : 1 mois environ – 7 septembre au 10 Octobre
Frais : aucun frais à part le  covoiturage 60€ A/R
Organisation :  HelpX

Lire ses impressions et recommandations

je suis donc arrivé le 7septembre dans une famille d’anglais vignerons et j’étais le premier volontaire pendant une semaine. Je me suis donc installé dans la caravane au fond du jardin (Magnifique cadre).

Pendant une semaine j’ai préparé les vignes au vendanges (Effeuillage, couper les mauvaises herbes, préparer la cave….).

Je me réveille le matin vers 8h sans aucune obligation puis je travaille 4h par jours (2h le matin, 2h l’âpres midi) puis après j’allais dans la piscine ou visiter les villages alentours (Saint Émilion par Exemple). Puis les autres volontaires sont arrivés ( un américain, une américaine, une japonaise, une italienne, une anglaise et un français) puis nous avons commencés les vendanges dans la meilleure des ambiances !!!!!!!

On Travaille du lundi au samedi et les repas sont copieux.

SES IMPRESSIONS

Elles sont très positives. je sais que je suis en train de vivre une très belle expérience et compte continuer dans des pays étrangers. Ma seule leçon tirée c’est qu’il faut voyager pour rencontrer des gens et vivre de nouvelles expériences.

SES RECOMMANDATIONS

Ma seule recommandation, c’est de poser beaucoup de questions par mail aux gens qui vont vous accueillir afin de savoir si ils sont dans une bonne optique et qu’ils ne vont pas vous « exploiter » (par exemple combien d’heures de boulot par jours ? Si tous les repas sont compris dans la journée ?…..)

Bénévolat dans un orphelinat en Thaïlande

bénévolat thailande

La mission :  Volontariat en Thaïlande dans un orphelinat à taille humaine.

Localisation :  1h au nord de Kaho Lak (région anciennement dévastée par le Tsunami).
Durée : 2 mois prévus
Frais : Avion + 100€ / semaines pour être nourri et logé + 25 euros pour qu’on vienne me chercher directement à l’aéroport (3heures de voiture).

Organisation :  http://www.baansanfan.org

Lire ses impressions et recommandations

La vie à Baan San Fan est paisible. Toutefois il est bienvenue de donner un coup de main.

Il y a la vaisselle de vingt personnes à faire, cela reste fort sympathique car une partie de la cuisine est extérieure. Lorsque les enfants sont là, cela reste un moment de partage.
Il y a également les travaux à la ferme. En effet, cet orphelinat est tenu par un couple de thaïlandais, Gaï et Sam. Pour subvenir aux besoins des enfants, ils ont décidés de monter une ferme biologique (ce qui est encore rare dans ce pays car les coûts de production sont plus importants). Quand je parle de ferme, il y a plus de 1000 poules. Il faut donc les nourrir, mettre en boîte les œuf afin qu’ils puissent être vendu sur les marchés.
Il y a également le nettoyage des poulaillers (en général le samedi avec toute la famille). Avec les poules il y a toujours du travail surtout quand il y en un en masse !

Il y a également une partie jardin. Récolter quotidiennement les légumes, afin qu’une fois les filles rentrées de l’école puissent les préparer et les mettre en sachets (également vendu sur les marchés).

Pour finir il y a également des travaux à réaliser. Quatre maisons forment l’orphelinat (dont une réservé aux bénévoles). Chacune d’entre elles doivent être continuellement rénovées (peinture, construction, travaux sanitaires… Et ménage :)!)
Lorsque les enfants sont à l’école, les bénévoles peuvent s’occuper des chambres. Nettoyage, linges et autres.
Pour finir si vous aimez le bricolage ou autres, vous apprendrez à cuisiner, faire de l’huile de coco, des savons maison, de la peinture, jardiner…. Et j’en passe !
Les journées sont en tout cas bien remplies, mais vous aurez du temps bien à vous pour flâner 🙂

SES IMPRESSIONS

Pour conclure, j’ai passé un mois et demi dans ce lieu que j’appelle maintenant « chez moi ». C’était la parenthèse dont j’avais besoin. Une parenthèse essentielle pour me retrouver. J’ai eu la chance de vivre avec des gens extraordinaires qui s’efforcent au quotidien de subvenir aux besoins d’enfants absolument fantastiques !
Une expérience comme celle-ci ne s’invente pas et ne se refuse pas. Si vous avez envie de donner de votre temps, de découvrir le quotidien d’une grande famille thaïlandaise (15 enfants), et de revenir encore plus heureux qu’avant n’hésitez pas cette aventure est la vôtre !
Alex Vizeo
alex@vizeo.net

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

4 Commentaires
  • Nous sommes en tour du monde par le biais du volontariat, un par pays minimum et cela depuis plus d’un an maintenant. C’est une super façon de voyager, de rencontrer les locaux, d’apprendre et de manger comme eux 😉 Mais surtout comme tu le dis : d’apprendre !!
    Dur de choisir une expérience à te proposer.
    En voici 2 :
    Travailler dans une guest house traditionnelle perdu dans la campagne Japonaise, le tout en hiver ET sans chauffage …
    http://www.lemondeadeux.com/workaway-japon-travailler-maison-traditionnelle

    2 mois dans un ranch dans le nord de la Mongolie, proche de la Sibérie. Les paysages étaient à couper le souffle, le travail était dur mais la vie Mongole est aussi dur, non ? 🙂
    http://www.lemondeadeux.com/workaway-anakranch-mongolie

    Ton expérience à la ferme nous rappelle beaucoup nos expériences en tout cas ^^ Apiculteur c’est sur notre liste des volontariats à faire !

    11 septembre 2015 à 11:04
  • nasri sihem
    Répondre

    Bonjour qui peut m’aider pour compléter mon mini projet d’une école maternelle en plein campagne en tunisie pour des enfants qui n’ont pas les moyens j’ai besoin d’un bénévole pour enseigner la langue française merci

    23 août 2015 à 15:40
  • Merci de m’avoir permis de témoigner sur ton blog, c’est vraiment une expérience qui m’a marqué ce bénévolat et j’avais envie de le partager avec les autres!
    A très bientôt

    10 juin 2015 à 20:26
  • Hello!

    C’est vrai que ce concept du volontariat est vraiment génial! Sur le papier, comme tu le rappelles, on peut quasiment voyager en mode slow travel pour quasiment rien (il y a toujours quelques frais…), même si bien sur ca ne doit pas être l’objectif!

    Après, il y a des abus aussi, avec parfois des missions qui ne sont plus vraiment un échange mais un travail déguisé…CA m’est arrivé dans un motel à Christchurch, le gérant chinois était un peu (beaucoup en fait) relou, et on partageait rien avec lui, j’ai fini par me barrer.

    Enfin les commentaires des utilisateurs sur tous les sites que tu cites permettent en général de se faire une bonne idée de où on met les pieds!

    Stan

    9 juin 2015 à 17:25

Ecrire un commentaire