Québec 2018

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr

Salut Alex !
Bizarrement, ce n’est pas l’une de tes vidéo qui m’a donner l’envie de voyager (Bien que celles-ci soient magiques et vraiment inspirantes !) J’avais déjà pris la discision de partir travailler plusieurs mois à l’étranger ; et là je tombe sur ta vidéo « pourquoi voyager peux changer ta vie », et elle m’est restée dans un coin de ma tête tout au long de la préparation de mon départ. C’est seulement aujourd’hui, après un petit mois à Québec qu’elle me fait écho ! Je suis partie pour une raison bien précise « vivre une expérience professionnelle et humaine à l’étranger », c’était ça le prétexte, je m’en suis persuadé pendant un an, et mon discours était bien ficelé. Sauf que mes représentation du voyage étaient à cent milles lieux de ce que je vie actuellement. J’ai fait quelques voyages avant celui ci, court et toujours en groupe, en parcourant le pays, avec une adrénaline permanente que j’ai adorée ! Donc, dès mon arrivée au Québec, j’ai commencé à programmer plein de visites et d’activités pour mes jours de repos. J’ai idéalisé mon séjour en pensant à toutes mes futures rencontres, à la nouveauté de mon travail, aux grands espaces ! Je m’attendais à quelque chose et c’est tout autre chose que ce voyage m’apporte ! C’est déstabilisant, ça fait même peur, et oblige à s’adapter. Dans ta vidéo tu dis que c’est après avoir était rassasié de visites, de lieux et d’activité que tu commence ton voyage intérieur, et bien là c’est l’inverse qui ce passe ; Je vie ce voyage d’une façon totalement différente de mes autres ! Je suis venue avec certaines questions qui au final cachés les vrais questionnements. Au départ y faire fasse est terrifient, mais plus j’avance plus j’apprivoise ses questions, et je comprends que je suis entrain d’y répondre sans m’en rendre compte. Chacun vit son voyage de façon différente, pas besoins de faire des tonnes d’activité pour le vivre à font, Naviguer entre la premières couche « spectaculaire » et la vrais vie est tout aussi enrichissant. Prendre le temps de vivre, arrêter de faire de la boulimie de visite. Comprendre le pays, le vivre, le ressentir réellement, pour mieux se comprendre, pour savoir ce qui nous correspond vraiment. Au final mon expérience professionnelle oriente mon voyage, il n’est pas sa globalité. Pareil pour les visites et les activités ! C’est en faisant peut, mais selon mon envie du moment que je ressens vraiment ce voyage, que j’arrive à prendre du recul, et a apprécier ce que la ville, et le pays peut m’apporter.
C’est Nicolas bouvier qui a dit « On crois qu’on va faire un voyage, mais bientôt c’est le voyage qui nous fait »
Alors merci pour cette vidéo qui m’a fait penser autrement. Continue aussi les podcasts qui sont exceptionnels ! Écouter les récits de personne de tout horizon permet de ce dire que tout est possible !
=D
Nelly.