Voyager seule quand on est une fille : des témoignages qui vont te convaincre

Voyager seule quand on est une fille : des témoignages qui vont te convaincre
4.83 (96.52%) 46 votes

Voyager seule quand on est une fille : une série de témoignages pour te convaincre de partir ! 

Voyager seule en fauteuil roulant : témoignage de Audrey Barbaud

voyager seule en fauteuil roulant audrey barbaud

Profil : voyageuse en fauteuil roulant électrique

Voyages à son actif: France, Espagne, Royaume-Uni, Suisse, Allemagne, Californie, Arizona, Nevada

Profession au moment du départ: Hôtesse d’accueil dans un musée

Bloghttp://roulettes-et-sac-a-dos.com

– – – – – – – –

Voyager seule en mission humanitaire : témoignage de Hanae Malovic

Hanae la globetrotteuse

Profil : Road Trip Australie, mission Humanitaire en Inde seule à 20 ans

Voyages à son actif: Chine, Australie, Nouvelle-Zélande, Malaisie, Indonésie, Etats-Unis, Japon, Inde, Argentine et beaucoup d’Europe (Royaume-Uni, Espagne,Pays-Bas etc…)

Profession au moment du départ: Étudiante

Bloghttp://www.hintheworld.com

– – – – – – – –

 Voyager seule en Auto-stop : témoignage d’Émilie Zanier

voyager seule quand on est une fille témoignage émilie zanier

Profil : 3 ans en échange aux Etats-Unis (high school 1an et université 2 ans), Erasmus en Espagne, 1 an en Allemagne, Tour du Monde, Working Holiday Visa en Australie, auto-stoppeuse, voilier-stoppeuse

Voyages à son actif: Tour du Monde en solo 2008-09, Paris à Hong Kong en auto-stop. Demi-traversée du Pacifique en voilier, Voyage sur les traces des Mayas au Mexiqe, Guatemala, Belize. Voilier-stop dans les Caraibes, Venezuela et 3 mois au Brésil pour la Coupe du Monde 2014.

Profession au moment du départ: Pas de profession. Elle a cherché du boulot dans le monde du cinéma car ell est diplomée d’un master en réalisation cinématographique

Bloghttp://travelandfilm.com

– – – – – – – –

Voyager seule Expat & Erasmus :  témoignage de Lucie Aidart

Profil : Erasmus, Expat & Tour du mondiste

Voyages à son actif: Erasmus en Suède, Expatriations au Canada et au Royaume-Uni, Tour du monde en solo de 15 mois à travers l’Europe, les Amériques, l’Antarctique, l’Océanie et l’Asie

Profession au moment du départ: Traductrice 

Bloghttp://voyagesetvagabondages.com

– – – – – – – –

Voyager seule et faire le tour du monde : témoignage d’Anne Sellès

témoignage voyager seule Anne Sellès

Profil : Tour du mondiste

Voyages à son actif : Brésil, Argentine, Bolivie, Pérou, Etats-Unis, Polynésie française, Australie, Indonésie, Inde, Népal, Thaïlande, Cambodge, Hong Kong, Canada

Profession au moment du départ :  Strategic Planner

Blog : www.allervoirailleurssijysuis.fr

Lire le résumé de l’interview

Toi qui a fait un tour du monde où tu as été seule mais aussi avec des amis, en quoi c’est différent ? qu’est ce que t’as apporté de voyager seule ?

Ca n’a rien à voir, c’est vraiment différent.

J’ai commencé par voyager 3 mois avec mon cousin, ce qui est quand même rassurant.

Le voyage quand on est toute seule, ça te donne une liberté de mouvement qui est inégalable : tu peux avancer à ton rythme, tu ne culpabilises pas de ralentir les autres si tu n’es pas de la même humeur que l’autre.

J’étais plutôt timide et solitaire et le voyage m’a permis et forcer à aller vers les gens et faire des rencontres. Quand on est seule, on attire beaucoup plus la sympathie des gens et on se fait plus facilement inviter.

Ce qui m’a vraiment marqué, c’est que les locaux venaient très vite vers moi pour me demander « tu viens d’où ? » « t’es toute seule ? » « qu’est-ce qui se passe ? »  c’est assez plaisant.

Le plus gros inconvénient du voyage en solo, c’est au niveau du prix.

Surtout des hébergements que tu ne peux pas partager avec quelqu’un. Du coup, tu paies plein pot si tu es tout seule. Ca a été le cas pour moi à Tahiti, une destination où il n’y a que des couples et des familles.

Quelle est la grande différence entre voyager avec des amis et voyager seule ? 

 La plus grande difficulté que j’ai rencontré ça a été le fait que j’ai voyagé avec des amis qui venaient me rejoindre 2 ou 3 semaines pour leurs vacances. Du coup, on était pas forcément dans le même état d’esprit.

Eux voulaient prendre l’apéro tous les soirs parce que c’était leurs vacances, et c’est normal, mais évidemment pour moi ça avait un impact sur mon budget.

L’Avantage énorme quand on est deux c’est que l’on peut se reposer sur l’autre : c’est reposant !

Parfois on passe le relais à l’autre pour parler, négocier, etc…

Mais le côté plus négatif, c’est que tu es à 2 pour prendre toutes les décisions mais les plus petites. Ca peut être fatiguant à la longue.

Qu’est ce que ça t’as apporté personnellement de partir voyager et de faire le tour du monde ?

Ca m’a apporté une ouverture d’esprit à laquelle je ne m’attendais pas du tout

C’est grâce aux rencontres que l’on fait en permanence avec de gens qui ont une vie tellement aux antipodes de la tienne. Quand on ne soupçonne pas que l’on peut avoir une vie et une façon de voir la vie si différente que lorsque tu y es confronté, cela t’ouvre l’esprit en grand.

Exemple : une discussion au Népal, avec un homme avec qui j’avais bien sympathisé et on se met à parler du divorce. Et lui me dit, «  moi ma femme que je l’ai rencontrée la veille de mon mariage (c’était un mariage arrangé comme souvent là-bas) je suis toujours avec elle et je l’aime. Vous, vous avez la possibilité de choisir votre partenaire, tester la vie à deux avant le mariage et malgré cela, vous divorcez » .

C’est une question que je ne m’étais jamais posé avant !

Je me suis retrouvée un peu bête, car mince, il avait un peu raison. Je me suis posé un milliard de questions durant mon voyage en solo et depuis mon retour encore plus. Je me suis rendu compte à quel point ce qui nous paraît logique, évident et accepté, ne l’est pas forcément dans d’autres cultures et ça t’oblige à te remettre en question toi et ta société.

En tout cas, ça m’a apporté une ouverture d’esprit que je n’imaginais pas avant.

Cela m’a aussi ouvert le champ des possibilités. Par exemple, je travaille en Freelance depuis que je suis revenue de voyage et c’est d’ailleurs grâce à ce voyage que j’ai eu mon premier client : ça m’a apporté de la confiance !

Le projet vidéo que j’ai mené et qui a rencontré un grand succès, m’a donné une grande confiance en moi et à regonfler mon égo et ça, ça fait du bien !

Quel était ta vision du monde avant de partir en tour du monde ? Est-elle différente depuis ton retour ? 

Le voyage m’a vraiment ouvert mon champ des possibles !

Je savais avant de partir qu’il était possible de ne plus avoir de patron et des horaires de bureau. En partant, je me suis rendu compte que c’était atteignable et faisable pour beaucoup de gens.

Avant, j’étais dans une approche de la vie où je voulais être dans la sécurité. Parce que finalement, on nous inculque la vie de cette façon depuis que l’on est tout petit. Et il y a des gens qui ont besoin de ça et tant mieux. MAIS il y a aussi des gens qui sont appelés à autres choses et pour ces gens là il ne faut pas avoir peur.

La peur de partir, c’est tellement rien par rapport à ce que le voyage t’apporte.

J’ai regardé la télé ya pas longtemps, est ce que le monde est aussi dangereux que le journal de 20h veut bien nous faire croire ? 

Personnellement, je ne suis pas allé en Syrie ou au Nigeria, mais j’ai voyagé pendant 10 mois et il ne m’est rien arrivé.

Je ne me suis rien fait voler. Même en Amérique du Sud et notamment au Brésil, là où j’avais un peu peur avant d’y aller, il ne m’ait rien arrivé. Je suis retournée ensuite en Argentine et pareil, il ne s’est rien passé.

Je voyage sans bombe lacrymogène et je ne pratique aucun art martial de self défense. Pour être tout à fait honnête, j’ai eu peur en rentrant en France.

Je me suis rendu compte assez rapidement qu’on se faisait tout un plat de « l’étranger » mais qu’en fait «  les étrangers » on leurs dit la même chose sur nous ou sur l’Europe.

Par exemple quand j’étais en Argentine, un pays qui est réputé potentiellement dangereux, et bien eux les argentins pensent que c’est l’Europe qui est plus dangereuse parce qu’on leurs dit les mêmes choses sur nous.

Donc finalement tout le monde à peur de l’inconnu…mais à tord !

Est-ce tu as un petit message pour motiver les filles à partir en voyage ?

Les filles, il faut surtout faire confiance à son instinct !

Ne pas faire des choses parce que ça fait aventurières, non il faut s’écouter. Les soirs où je ne sentais pas, je ne suis pas sortie, les quartiers où je le sentais pas, je n’y allais pas. Ca ne fait pas de toi une moins bonne voyageuse, au contraire, y’a pas de bonne ou de mauvaise manière de voyager.

Il faut apprendre à s’écouter et à respecter les coutumes locales.

Notamment en terme de tenues vestimentaires. Une fois qu’on a assimilé ça, on peut aller partout.

Ca sert à rien de se munir de tout un tas de gadgets fait pour les filles, moi qui crois pas trop. Il vaut mieux savoir s’écouter, respecter les locaux et faire attention avec l’alcool, éviter de faire confiance à tout le monde tout de suite.

– – – – – – – –

Voyager seule et faire le tour du monde : témoignage d’Adeline Gressin 

Adeline Gressin

Profil : Tour du mondiste

Voyages à son actif : nombreux voyages en sac à dos en Asie (Malaisie, Indonésie, Sri Lanka…) puis un tour du monde en solo d’un an à travers l’Asie, Océanie et Amérique du sud.

Profession au moment du départ : Publicitaire

Blog : Voyagesetc, blog du voyage en solo

Lire le résumé de l’interview

Est-ce qu’avant de faire ton tour du monde, tu avais déjà voyagé en sac à dos ?

Oui, j’avais déjà fait plusieurs voyages en sac à dos mais avec des amis et souvent en Asie. J’avais pas mal voyagé avant.

Est-ce que tu penses que c’est utile d’avoir plusieurs voyages à son actif avant de se lancer dans un tour du monde en solo ?

Non, pas forcément. Chaque voyage est différent et on l’aborde différemment. Je me suis préparée à mon tour du monde pas du tout de la même façon que je le faisais pour un voyage de 2 ou 3 semaines.

Le voyage c’est en soi, si on le sent, il faut y aller !

Pourquoi être partie voyager toute seule pour ton tour du monde ?

J’ai décidé sur un coup de tête, un soir quand j’étais en voyage avec des amis. Et le lendemain, j’ai rencontré 2 espagnols qui faisaient un tour du monde et je me suis dit c’est un signe, faut que j’y aille.

Je suis partie 7 mois après avoir pris ma décision.

En 7 mois, on ne trouve pas facilement quelqu’un qui est prêt pour nous accompagner dans un si petit lapse de temps. Mais surtout c’était mon projet à moi et pas celui de quelqu’un d’autre. Je ne pense que ça ne peut pas marcher si le projet n’est pas pensé à deux.

Là c’était mon envie, mon idée, il fallait que je le fasse toute seule.

Être vraiment toute seule quand on voyage et que l’on est une fille, ça représente combien de temps en % sur le temps total d’un voyage ?

Je dirais 10% et c’est souvent les trajets ou les moments dans les transports on va être seule et encore.

Moi, les moments où j’ai été seule, ceux sont les moments où j’ai choisie d’être seule.

Comment on fait pour ne pas être seule en voyage ? comment ça se passe une fois sur place ? 

Je pense que c’est une question d’attitude. Si on ne veut pas être seule, il faut agir !

On est plus ouvert dans notre vie quotidienne et on ouvre les yeux sur tout le temps : à un arrêt de bus, dans une guesthouse, toutes les situations qui se présentent sont susceptibles d’apporter son lot de rencontres.

Toujours choisir un hébergement où il y a un espace de vie commun pour favoriser les rencontres.

Si on rencontre quelqu’un de sympa, on s’arrête et on se passe 1h à discuter avec la personne.

Exemple : en Inde, ya un gars qui vendait des rubis qui est venu me parler et il m’a invité à prendre un thé. Et je me suis « allez j’y vais ». Et au final j’ai passé 3 jours avec lui, il m’a fait visiter les alentours, j’ai mangé dans sa famille, etc…

C’est juste une question de mentalité et se dire si j’ai pas envie d’être seule, je ne serai pas seule : ensuite les opportunités viennent d’elles mêmes !

Quelles sont tes règles de base ou tes critères pour choisir de suivre quelqu’un ou pas ? 

Je faisais confiance à mon instinct !

Je pense qu’une fois qu’on est toute seule, on sent les choses et on sait si on peut faire confiance ou pas. Et honnêtement en suivant mon instinct je suis rarement trompée.

Il faut aussi demander des conseils et l’avis des locaux.

Je demandais toujours avant de sortir de ma guesthouse, quelle rue / quel quartier il valait mieux éviter et où il valait mieux ne pas sortir la nuit.

Est-ce que malgré toutes ces rencontres, il y a des moments tu t’es sentie seule ? tes proches, ta famille te manquait ? 

Non pas trop, car aujourd’hui avec internet, facebook, skype, on est facilement en contact.

Parfois même on a pas l’impression de ne pas être partie car on a la vie des gens qui défile devant nous sur les réseaux sociaux.

Moi j’ai ressenti un coup de mou au bout de 8 mois de voyage en solo quand je suis arrivé en Amérique du Sud.

Est-ce que tu as fait quelquechose de particulier pour remédier à ce petit coup de blues ?

Quand je suis arrivé en Nouvelle Zélande, j’ai été rendre visite à 2 voyageuses avec qui j’avais voyagé pendant 3 semaines en Inde. Et je ne leurs ai pas simplement rendu visite, j’ai passé 2 semaines chez elles. Et j’ai repris une vie un peu normale pour moi : boire des coups avec des potes, aller au théâtre, faire des sorties culturelles.

J’ai repris une vie normale que je n’avais pas vécu durant les 8 mois précédents.

Et le fait de quitter mes amis, plus le fait d’arriver sur un continent que je ne connaissais pas et ajouter à ça le décalage horaire, c’est ce qui a fait que j’ai eu ce coup de mou.

Pour remédier à ça, je suis allé sur l’île de Pâques et là je me suis fait plaisir ! Un bon logement en Bed & Breakfast.

Après faut pas le faire de trop souvent car dans les hébergements plus standings c’est difficile de rencontrer du monde. Dans ces hôtels, les touristes viennent à 2 ou à plusieurs et ne sont pas là pour rencontrer du monde.

Donc 2 jours c’est bien pour se requinquer mais ça suffit !

Du point de vue affection / sentimental comment on gère quand on est une fille ? Est-ce qu’il y a un manque ? Est-ce qu’on fait souvent des rencontres ?

Oui, on fait des rencontres. Après ça dépend aussi dans quel état d’esprit on est.

Personnellement, j’étais pas dans l’optique de faire des rencontres. Je voulais faire un point sur ma vie et faire le vide et me retrouver moi. Je pense que je m’étais un peu perdu dans les années précédant mon voyage.

Des rencontres c’est facile d’en faire dans les hébergements.

Le problème de s’embarquer dans ce type d’histoire c’est de bien savoir que ça ne mène à rien. On passe un bon moment ensemble mais que ça ne durera pas.

Mais ma grosse leçon de mon voyage, c’est d’apprendre à vivre au jour le jour et profiter de ce que la vie nous offre.

Depuis que je suis rentré de mon tour du monde, c’est ma règle de vie : vivre l’instant présent et éviter de faire des plans sur la comète.

Est-ce que tu aurais un petit message pour motiver les filles à voyager qui n’ont pas encore osé le faire ?

Ayez l’audace de partir !

La décision n’est pas facile à prendre car ici, on a nos repères et c’est un peu comme se jeter dans le vide. Mais au final, on se sent très vite à l’aise en voyage et on sait si c’est fait pour nous ou pas.

Si on a envie, si c’est ancré en nous, il faut y aller et il ne faut pas hésiter.

Aucun souci particulier ou galère durant ton voyage ? 

Je n’ai eu aucun souci particulier durant mon voyage en étant une fille seule.

Mais j’ai vraiment écouté mon instinct et surtout les locaux car eux savent ce qu’il faut faire ou ne pas faire et où on peut aller et ne pas aller.

Quels sont tes accessoires de voyage indispensables quand on est une fille ?

  1. une tenue féminine
  2. un jean : pour se sentir bien quand on sort dans lieux / pays occidentaux
  3. des tampax : yen a pas en Asie !
  4. mon ordinateur : c’est ce qui me relie au monde et à mes amis

Pour le reste, on apprend à vivre avec rien !

Alex Vizeo
alex@vizeo.net

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

21 Commentaires
  • Aline
    Répondre

    Merci pour ces superbes témoignages ! C’est vrai que quand on est une fille, on a tendance à éviter de se retrouver seule surtout dans un pays inconnu.

    27 avril 2016 à 23:14
  • Juliette
    Répondre

    Waouuuuh!!
    Milles mercis à Alex et à vous toutes, les filles!! Alex, tes vidéos sont vraiment extra, tellement marrantes et pleines de bons sens à la fois, j’ai les larmes à aux yeux à chaque fois et ça me donne encore plus envie de partir… Les filles, vous me fascinez et vos conseils sont tellement précieux!
    Je serai moi même au Vietnam dans deux semaines et ce pendant 1 mois. Pas un tour du monde, mais mon premier vrai voyage sac à dos, seule et aussi loin de tout repère! J’ai à la fois vraiment hâte d’y être et je suis en même temps totalement paniquée à l’idée de me retrouver seule… Ces témoignages me rassurent et je me dis que je ne serai jamais vraiment seule (sauf à le vouloir, donc). Après tout, c’est aussi pour ça que je pars: rencontrer des gens, découvrir de nouvelles cultures, me ressourcer et vivre l’instant présent! Encore bravo pour cette initiative et en espérant que cela donne envie à toutes les globetrotteuses de partir seules!

    25 juillet 2015 à 00:03
  • Fanny
    Répondre

    Whaou ! Merci aux voyageuses qui partagent leurs expériences et conseils.
    dans 2 semaines Je pars avec un copain en stop à travers l’Europe j’ai hâte (: !!

    parfois les gens ont besoin d’une inspiration en plus.. Même si elle vient d’une personne étrangère, d’un livre, d’un film, d’une musique, d’un récit de voyage.. Pour ma part, l’inspiration a toujours était là, mais tu y as apporter la tienne (: donc merci Alex tu es GENIALISSIME !

    Fanny, une future Globe-Trotteuse de 18 ans (:

    21 avril 2015 à 16:16
  • Julie
    Répondre

    Super ces interviews qui me confortent dans mon choix de faire le tour du monde!! Je pars seule en juin!!! 🙂
    Merci Alex, Adeline, Anne et tous les bloggeurs qui laissent leur témoignage et le récit de leur aventures car c’est aussi grâce à vous que j’ai finalement eu le courage de tout plaquer!!

    3 mars 2015 à 10:48
  • Gabrielle
    Répondre

    Super Interview 🙂
    Pour ma petite expérience de voyage solo :1 mois et demi en Inde en solo un peu contrainte et forcée car lâchement abandonnée au bout de 3 semaines par un compagnon de voyage qui espérait partager un peu plus qu’un voyage. Un peu (beaucoup) peur au début car je ne me voyais absolument par voyager seule en Inde, en tant que femme, où l’on parle de viols et d’agressions à tout bout de champs. Mais comme ce voyage j’en ai rêvé pendant des années, hors de question d’abandonner pour un goujat ou par peur.
    Conclusion: super voyage, superbes rencontres (voyageurs comme locaux), superbes moments de partage, superbes images gravées dans ma mémoire, et super envie de repartir explorer d’autres contrées!
    Et là où je rejoins totalement Adeline, tant que l’on respect les coutumes du pays (tenue vestimentaire,…) et que l’on s’écoute (là je le sens, là je ne le sens pas trop, …), ça ne craindra ni plus ni moins que dans son propre pays… Et au contraire, le fait d’être seule, en montrant que l’on respect les traditions et la manière de vivre, de s’habiller du pays (je ne parle pas non plus d’enfiler le sari hein 😉 ), voir, si l’on parle un peu la langue, amène les gens à te respecter, à t’aider, te guider et voir te protéger…
    Bref, les filles, foncez!! Le plus dur c’est de se lancer, après c’est que du bonheur!

    2 mars 2015 à 20:11
  • aurore
    Répondre

    Merci pour cette interview, je trouve que ce genre de post est nécessaire pour que certain(e) se met un coup de pied aux fesses afin de réaliser leur rêve.
    Personnellement j’ai un peu (…je n’ai pas non plus fait le tour du monde) voyagé, EU, Europe, Indonésie, et je ne compte pas m’arrêter la….
    Après, personnellement je trouve qu’il y a des mais….
    Je trouve ça trop facile de dire,
    « hop je prends mes clic et mes clacs et je fais le tour du monde…. » et de le dire à la terre entière que c’est facile….je viens d’une famille nombreuse (une vrai famille nombreuse…pas la reconstitué, pas la famille de 3 enfants, mais nous sommes 6 enfants avec les mêmes parents), j’ai grandis avec le strict nécessaire, qui fait que t’apprends les (je pense) bonnes valeurs, argent, respect de l’autres, de la nature etc….j’ai pas eu besoin de faire le tour du monde pour me rendre compte de tout ça, Ni même de me découvrir, je fais mes propres choix, j’ai été très jeune indépendante, tu grandis + vite, et tu te découvres …..et du coup….quand tu dois être très tôt indépendante….je ne vois pas comment tu peux faire pour t’organiser un tour du monde….des voyages ok, ça je gère financièrement et professionnellement….mais le tour du monde….dans un sens je dis respect…..mais vous avez du devoir compter sur des personnes Française (amis, famille etc….) pour réaliser vos rêves….sinon je vois pas comment…..et moi de retourner chez mes parents…à 32ans(ni même avant), en étant une nouvelle charge pour mes parents juste pour pouvoir réaliser un rêve….qui ont d’ailleurs encore mon petit frère de 13ans et ma petite sœur de 20ans…..je ne peux pas l’accepter….. Donc j’espère que vous vous rendez compte que, dans un sens, vous avez de la chance d’avoir (à mon avis….) grandis dans votre milieu…
    Ou d’entendre dire que « la France est un pays qui fait peur ». (Ou qu’on soit peu accueillant)….et généralement ces commentaires viennent de personnes qui ne prennent pas le temps de découvrir leur propre pays….Moi j’adore « découvrir », et je trouve qu’on a une chance énorme d’être né en France….c’est un pays tellement riche en climat, région etc…..que des fois pas besoin de prendre l’avion pour découvrir des belles choses….rien qu’un superbe levé de soleil sur les vignes bourguignonne c’est juste plaisant….faut juste savoir prendre le temps de regarder autour de soi….et je pense que beaucoup de personne ne le fait pas….
    Voyager seule, cela me fait pas peur…..je vais respecter les coutumes des pays, pas me trimbaler en petite tenue dans les pays musulman ou autre….
    Mais des fois, t’es pas très à l’aise….un exemple, en Indonésie….quand t’es une vrai blonde, aux yeux bleu, la peau clair….ben quand même….t’as cette impression d’être une bête curieuse….qu’il faut regarder (avec insistance.. et sans gêne…car la plus gêné, au final, c’est bien moi….) toucher, prendre en photo etc…. ça…..ça c’est pas cool….
    Je trouve vos vidéos nécessaire, et ça donne envie de partir….j’adore écouter les anecdotes, de voir des photos etc….
    Mais après ….j’ai l’impression, en vous écoutant…..que c’est « facile » et qu’au final, moi ça me donne l’impression d’avoir rater …. Car vu que c’est si « facile », pourquoi je n’ai pas réussi?? J’ai gouté au bonheur que c’est de voyager grâce à plusieurs voyages, et c’est comme un tatouage….Quand on se fait piqué une fois, après il est difficile de ne pas y retourner….Mais je sais que ce rêve-là, faire un tour du monde, sera un rêve difficile à réaliser, mais je ne le mets pas de côté, la vie a su me montrer qu’il ne faut jamais baisser les bras.
    Je suis désolé si je parais très remonté, mais vos commentaires sont parfois blessant (genre c’est « facile » WTF!!! mais t’as gueule!!) et aussi en Indonésie, j’ai rencontré des français qui faisait le tour du monde, ils parlaient des français, mais sérieux….les mecs sont tellement dans leur délire, ils ne se sont pas rendu compte qu’ils parlaient des français à des français….ils ont été tellement méchants dans leurs paroles, genre « les français » -tous des assistés-, -ils ont rien compris à la vie-, -tous des cons-, pas généreux-, -c’est « FACILE de voyager, tu retournes 1an chez tes parents et hop tu te casses, les gens se plaigne alors que c’est super simple-, etc…
    Bref, ils m’ont surement donnée une mauvaise image des voyageurs du tour du monde….mais depuis j’avoue l’avoir mauvaise….je pense que ces mecs ne se sont toujours pas trouvé…..pourtant ça faisait 9mois qu’ils étaient parti!

    2 mars 2015 à 15:27
  • Super interview ! Bravo à tous les deux.
    Adeline, toi qui étais la blogueuse qui m’a donné envie de voyager, je ne saurais te dire à quel point ton blog est d’utilité publique 🙂 Et mention spéciale pour ton conseil concernant la tenue féminine ! A force d’avoir peur de prendre trop de choses inutiles avec moi, c’est toujours ce que j’oublie, et je m’en veux régulièrement de ressembler à un troll, au milieu de toutes les jolies locales sur la piste de danse 🙂

    23 février 2015 à 22:49
    • Merci merci merci Aude ! C’est la première fois qu’on me dit que mon blog devrait etre d’utilité publique…. J’adore 🙂
      Je suis ravie de t’avoir inspirée, c’est vraiment mon but avec mon blog : dire aux filles le monde est grand, le monde est beau, ce n’est pas parce que vous êtes seule et que vous etes une fille que vous ne pouvez pas vous lancer ! allez-y. Ayez l’audace de partir, l’audace de vivre vos rêves !

      24 février 2015 à 07:46
  • Interview très sympa !
    A l’entendre, voyager plusieurs mois c’est easy 🙂 . Mais c’est cool, ça fait quelques mois que les voyages solo fille est mis en avant (ou alors juste je débarque et ça fait longtemps qu’on en parle).
    Et d’ailleurs Adeline si tu lis, ton blog est vraiment sympa et très joli (la touche publicitaire ?).

    Question (à toute voyageuse):
    est ce qu’il y a des pays où vous vous êtes senti un peu mal à l’aise, à cause de la culture et de la condition de la femme un peu différente qu’en France ?

    23 février 2015 à 13:29
    • Merci Nicolas pour le compliment ! Ma touche publicitaire a fait que je savais où je voulais aller avec mon blog et je savais que je voulais une présentation magazine plus qu’une présentation classique de blog après je me suis laissée portée par un modèle 🙂

      Et pour répondre à ta question sur les pays où une femme peut se sentir mal à l’aise, je dirais que certains endroits dans certains pays musulmans peuvent poser quelques problèmes aux femmes. Par exemple au sud de la Jordanie (et je ne voyageais pas seule), je me souviens avoir été dérangée par certains regards et pourtant je faisais très attention à être couverte. J’ai d’autres souvenirs au fin fond de la Malaisie. Je dirais qu’il peut y avoir des endroits où on ne sent pas très bien mais il ne faut pas généraliser sur un pays je pense ! Ce qui est bien quand tu voyages en solo c’est que si tu ne te sens pas bien, et bien tu peux bouger 🙂

      23 février 2015 à 19:32
  • Top top top!!! Interview bien chouette!
    La mode et moi, ça fait 10! Mais pour une fois, je suis dans l’air du temps avec ces voyages en solo au féminin! ^^
    Je « connais » le blog d’Adeline depuis des années mais je n’ai jamais vraiment épluché ses articles. A une semaine de mon départ en solo, son blog est devenu une de mes références pour chercher des petites infos et des trucs sympas à lire! Comme quoi, le temps fait bien les choses! 🙂

    Bref, avec une telle interview, j’espère que les filles qui hésitent encore à se lancer, ne réfléchirons pas 2 fois et réaliseront leur rêve! 🙂

    22 février 2015 à 16:23

Ecrire un commentaire