Conseils pratiques

Faire une retraite de méditation Vipassana : mon avis et mon retour d’expérience

Pinterest LinkedIn Tumblr

Intro

Aujourd’hui, on dépense beaucoup d’énergie pour modeler notre apparence extérieure, rester à la mode et rentrer dans le moule de la société. Du coup, on a vite tendance à oublier qu’un corps n’est sain que s’il abrite un esprit sain.  Faire une retraite de méditation Vipassana, c’est se couper de l’artificiel pour se recentrer, se pencher sur nos émotions et nos sensations.

Directement héritée de Buddha, la technique de méditation Vipassana n’entre en conflit avec aucune religion et ne remet en cause aucune croyance. Elle est donc accessible à tout le monde et en plus, le séjour de retraite est gratuit. Où que tu sois dans le monde, tu trouveras forcément un centre. Pour ma part, j’ai choisi l’Afrique du Sud car je voulais absolument faire cette retraite mais tout était complet en Europe.

Centre de meditation Vipassana de Worcester
Centre de meditation Vipassana de Wocester

Pourquoi faire une retraite de méditation Vipassana ?

Si tu es mal dans ta peau, dans ta tête, dans ta vie ou que tu te débats avec un traumatisme, les exercices de méditation Vipassana peuvent t’aider à nettoyer ton esprit. 

Au cours de la retraite, tu apprends aussi à mieux appréhender tes émotions et à les contrôler sans céder à toutes tes impulsions. Ça te permettra de mieux gérer tes réactions face aux éléments extérieurs, surtout ceux sur lesquels tu n’as aucune prise/(emprise).

Aussi incroyable que ça puisse te paraître, la retraite de méditation Vipassana est aussi réputée pour ses bienfaits sur les douleurs chroniques. Le plus dingue, c’est que ça marche vraiment ! Cependant, je te conseille de ne pas aller faire une retraite avec des attentes trop précises. Le mieux, c’est d’arriver, de te lancer et de découvrir au fur et à mesure comment ton esprit et ton corps réagissent.

La maison de enseignant de la technique Vipassana
La maison enseignant Vipassana

Une retraite de méditation Vipassana, c’est quoi ?

Vipassana c’est une retraite méditative en silence, sans contact avec les autres méditants ou avec l’extérieur. Tu reçois l’enseignement de SN Goenka. Ancien businessman indien, il a tout plaqué pour apprendre la technique Vipassana quand il a vu à quel point elle lui faisait du bien.

Il y a 2500 ans, la technique Vipassana était répandue un peu partout en Asie. Elle s’est perdue au fil des époques mais quelques temples birmans ont continué de la pratiquer. SN Goenka a réouvert des temples Vipassana et le bouche à oreille s’est chargé du reste.

Le déroulé du séjour

En arrivant, tu dois laisser sous clefs tout ce qui peut te distraire : téléphone, bien sûr, mais aussi livre, carnet,… Au premier coup de gong, le silence s’installe.

Pendant les 3 premiers jours, tu vas te reconnecter à ton souffle. Cette phase, même si elle peut paraître un peu longue, est indispensable pour affûter ton esprit et t’habituer à percevoir ses manifestations les plus infimes. À partir du 4ème jour, on rentre dans le vif du sujet. Tu vas scanner ton corps de haut en bas et te concentrer sur toutes les sensations qui te parviennent sans y réagir. Vipassana t’enseigne que tout est éphémère, douleur comme bien-être. Il faut donc prendre les choses comme elles viennent et accepter qu’elles ne sont pas durables. Du coup, au lieu de rechercher un but incertain, tu vas plutôt apprécier le chemin qui t’y mène.

Pour reprendre à ce que je connais le mieux, c’est le voyage qui est vraiment important pas la destination.

A la fin de ta retraite Vipassana

Pendant les 10 jours, tous les méditants sont hébergés et nourris gratuitement. À la fin de la retraite, tu peux simplement donner ce que tu peux, que ce soit ton argent ou ton temps en tant que bénévole. La donation moyenne est de 100€ pour les 10 jours (budget que cela leur coûte pour bien entretenir les lieux sur le long terme). 10€ par jour pour vivre une tellement expérience, autant te dire que ça n’existe quasiment pas !

Perso, j’ai fait une donation plus importante en espérant que cela compense les personnes qui ne peuvent pas se le permettre financièrement. Si tu peux, n’hésite pas, ça fera des heureux !

Retraite meditation Vipassana en Afrique du Sud
Retraite Vipassana en Afrique du Sud

Comment se passe une retraite de méditation Vipassana ?

Où peut-on faire une retraite de méditation Vipassana ?

Pour partir en retraite de méditation Vipassana, il suffit de regarder les disponibilités dans les différents centres à travers le monde. Le calendrier et la liste des sites de méditation sont disponibles sur le site dhamma.org. Pour une première tentative, tu pourras partir 10 jours mais si tu es un peu plus expérimenté(e), il est possible de faire des séjours plus longs. Par contre, fais attention parce que les centres d’Europe sont pris d’assaut dès que les plannings sont publiés. C’est pour cela que j’ai opté pour l’Afrique du Sud.

Les centres Vipassana sont des lieux souvent un peu retirés, calmes, à l’écart des grandes villes. Ce n’est donc pas toujours évident de s’y rendre mais les autres inscrits proposent souvent des covoiturages.

les hebergement du centre Vipassana en Afrique du Sud
Le centre Vipassana en Afrique du Sud

L’arrivée dans le centre

A ton arrivée au centre, tu laisses tous tes biens. Déjà, les premiers bénéfices de la retraite se font sentir. La pression retombe, on ne peut plus te joindre, tu n’es pas obligé(e) d’être disponible de jour comme de nuit. Enfin, tu peux te concentrer sur l’instant présent et sur toi. Le séjour commence !

Journée type

A partir de maintenant, ta journée est régie par le gong et tu n’as qu’à te laisser guider. Réveil à 4 heures du matin pour la première méditation de la journée.

A 6h30, c’est l’heure du petit-déjeuner. Tu as le temps de te reposer un peu avant d’enchaîner sur une autre session de méditation. Après le déjeuner, tu peux faire une pause ou profiter de ton temps libre pour échanger avec l’enseignant. Les séances reprennent jusqu’au soir, interrompues par la pause thé et le repas. Tous les soirs, les méditants regardent un cours vidéo de SN Goenka. Il t’explique pour quelles raisons tu fais toutes ces séances de méditation mais… il faut avouer qu’il a un très fort accent qui peut prêter à rire. Mieux vaut savoir à l’avance qu’il chante un peu faux, ça t’évitera de te marrer au milieu du silence.

Les séances de méditations sont assez nombreuses mais ne durent jamais plus de 2 heures de suite. Et crois-moi, deux heures, c’est déjà assez difficile à tenir !

Pour les séances de méditation, tu as le droit de prendre autant de couvertures et de coussins que tu veux pour te mettre à l’aise. Ce qui est marrant, c’est que les gens en avaient toujours plus de jour en jour. Le 6ème jour, j’ai décidé d’appliquer à fond ce qu’on m’enseignait : les choses sont éphémères, il faut arrêter de vouloir les changer pour qu’elles correspondent à nos désirs. Je me suis dit que, de toute façon, je n’aurai jamais assez de confort, peu importe le nombre de coussins. Du coup, je n’ai rien pris du tout et… ce n’était pas si désagréable ! En prenant les choses comme elles sont, on apprend donc aussi à s’en accommoder et à trouver des solutions.

Les vestiaires du centre de meditation Vipassana de Worchester
Les vestiaires du centre Vipassana de Worchester

Les lieux, l’hébergement

Les centres Vipassana sont relaxants, apaisants, éloignés des nuisances sonores et visuelles. En Afrique du Sud, j’étais devant les montagnes, dans un jardin plein de fleurs et j’entendais même les lions rugir dans la réserve naturelle au loin.

Côté couchage, tu peux te retrouver dans une chambre juste pour toi ou la partager avec quelqu’un d’autre. J’ai eu la chance d’être seul mais je sais que ça peut être un peu étrange d’être à deux dans la même pièce sans avoir le droit de se parler.

Les repas

Pendant les pauses, tu peux aller manger ou dormir. Les repas sont préparés à base d’ingrédients vegans et tu as le droit de te resservir autant que tu veux. L’idée, c’est d’arriver à te réguler par toi-même au fur et à mesure des 10 jours.

En plus d’apprendre à être bien dans ta tête, tu seras aussi bien dans ton corps puisque l’alimentation est variée et de qualité ! 

Ma chambre dans le centre Vipassana
Ma chambre dans le centre Vipassana

Comment ça s’est passé pour moi pendant les 10 jours ?

Apprendre à méditer

Les trois premiers jours, consacrés à sentir ton souffle, m’ont paru très longs. En fait, je me suis rendu compte après qu’ils étaient indispensables. Au début, c’est frustrant parce que 90% du temps, on n’arrive pas à méditer et on part dans nos pensées. Ça ne sert à rien de s’énerver ou de s’en vouloir : peu à peu, on arrive à se concentrer un peu plus longtemps et on y prend goût. 

Le temps fort de la retraite Vipassana

Le quatrième jour, lorsqu’on nous a vraiment appris la technique Vipassana, il fallait scanner son corps, observer la douleur mais ne pas y répondre. Clairement, les 2 heures de méditation m’ont paru interminables. Au bout de 3 minutes, je ne sentais déjà plus ma jambe ! J’avais mal partout, ça me semblait horrible. J’ai tenu jusqu’à la fin de la séance et je me suis écroulé. En sortant dehors, tout mon corps tremblait, je me suis à pleurer sans pouvoir m’arrêter.

Une fois que je me suis calmé, j’ai senti une sorte de bien-être indescriptible s’installer en moi et j’étais quasiment euphorique !

Le lendemain, j’étais hyper à l’aise pour la méditation d’une heure et j’ai vraiment senti que j’avais franchi une étape. A ce moment-là, je crois que toutes les mauvaises choses que j’avais accumulées sont sorties d’un coup.

Quand j’ai eu ce petit coup dur, on ne m’a pas laissé tout seul. Le manager est toujours là pour veiller sur les méditants. Et si la retraite Vipassana se passe mal pour toi, tu es libre d’arrêter quand tu le souhaites.

Les derniers jours

Après ce passage physiquement et émotionnellement très fort, les autres jours m’ont paru plus faciles. J’ai même ressenti un peu d’ennui mais j’ai voulu aller au bout pour retirer le maximum de bénéfices de ce séjour. 

Vers la fin, j’ai réellement senti les effets positifs de la méditation. Je me donnais à fond, j’étais connecté à mon corps au maximum. La progression n’est pas forcément linéaire pendant la retraite. Il faut juste l’accepter et on se sent beaucoup mieux dans sa tête et dans ses pompes ! 

Salle de meditation Vipassana à Worcester
Salle de meditation Vipassana à Worcester

Les bénéfices de 10 jours de retraite Vipassana

Pendant la retraite méditative, on apprend à observer nos émotions et à ne pas y réagir avec colère et excès. C’est complètement applicable dans la vie de tous les jours et c’est même d’une grande aide.

On fait aussi la paix avec soi-même. Au lieu de toujours chercher plus ou mieux, d’être dans l’attente de quelque chose, on se met à faire les choses par plaisir et non pour ce qu’elles pourraient nous apporter. Je te conseille de continuer à méditer le matin et le soir après ta retraite pour faire perdurer le bien-être que tu as trouvé au centre.

En plus, quand on scanne son corps, on s’aperçoit des douleurs chroniques qu’on préférait ignorer ou qui nous gâchaient la vie. Bien souvent, elles ont une explication psychosomatique et disparaissent pendant la retraite Vipassana.

Enfin, on devient plus maître de soi, on voit ses envies à distance et on s’en détache. C’est super pour réagir contre les problèmes d’addictions. En contrôlant son esprit, on ressent même une paix incroyable. 

Vipassana : mon expérience et mes bénéfices personnels

La retraite Vipassana n’a pas les mêmes bienfaits pour tous le monde, c’est pour ça que j’y allais sans en attendre grand chose.

J’ai appris à apprécier le temps pour le temps. En fait, quand on est connecté au moment présent, le temps paraît plus long. On vit dans l’instant sans penser à ce qu’on doit faire après.

Du côté des émotions, c’est surtout ma colère et mon agacement que j’ai appris à gérer. Quand les gens insistent auprès de moi, j’ai tendance à m’irriter très vite. Vipassana m’a montré comment avoir plus de maîtrise de moi et de mes réactions.

Une des choses les plus incroyables, c’est que ces 10 jours m’ont guéri de douleurs que j’avais depuis plus de 10 ans. Tout mon stress s’était accumulé dans mon nerf sciatique et je vivais avec ça sans même me douter que c’était possible d’en être débarrassé. Comme j’ai dû me détendre entièrement, toute la tension a été évacuée d’un coup ! Enfin, j’ai fait la paix avec mes échecs. Comme je suis plutôt revanchard, j’ai tendance à vouloir tout de suite rebondir après un échec. Eh bien, quand j’ai fait la paix avec tout ce que j’avais raté, mon omoplate s’est soudainement débloquée. Je n’y croyais même pas ! 

Centre de meditation Vipassana de Worcester
Centre de meditation Vipassana de Wocester

Le mot de la fin

Selon moi, la retraite Vipassana est à faire au moins une fois dans sa vie. On passe si peu de temps à s’occuper d’avoir un esprit sain que ce serait dommage de rater cette occasion.

En plus, le séjour est gratuit ! Même si tu ne le termines pas, il te sera forcément bénéfique.

C’est un voyage un peu différent de ceux que j’ai pu te faire partager jusque là mais, pendant cette retraite, je suis aussi sorti de ma zone de confort. Après avoir réalisé tant de mes rêves et avoir fait de ma passion un métier, je ne savais plus vraiment pourquoi je faisais les choses. Alors que je m’étais toujours senti bien partout et avec tout le monde en voyage, ce n’était plus le cas depuis quelques temps. Ces 10 jours de méditation dans une bulle de solitude m’ont permis de redonner du sens à ce que je faisais de ma vie. Je vois mieux le positif dans chaque situation que je traverse et, à nouveau, je renoue avec la sensation d’être bien au quotidien et en voyage.

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

5 Comments

  1. merci pour tous ces details, j’ai tres envie de la faire. Correspond a un grand besoin en ce moment , car trop de surcharge emotionnelle.

  2. Christine Melling Répondre

    La lecture de cet article concernant la retraite et méditation vipassana tombe à point nommé. Rien que de vous lire me calme et me recentre sur ce qui devrait être important. Car oui je suis très en colère en ce moment
    Je pense qu’un séjour me ferait le plus grand bien
    Merci
    Christine

    • Bonjour Christine, merci beaucoup d’avoir pris le temps de me laisser un commentaire. C’est vrai que cette retraite de méditation Vipassana M’a fait le plus grand bien. Et vu son coût dérisoire (transport pour y aller et une donation) Il faudrait vraiment qu’un maximum de gens l’expérimente !

  3. Merci pour ton témoignage. Je le trouve très inspirant et pour ma part, il me donne encore plus envie de participer à ce type de retraite. Merci pour le coup de pouce! Bonne continuation.

Écrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.