Préparer un voyage en van : les indispensables avant de partir

Préparer un voyage en van : les indispensables avant de partir
5 (100%) 8 votes
Google+

Voici quelques conseils pour bien préparer un voyage en van pour que votre road-trip se passe dans les meilleures conditions ! Car ça y est, c’est décidé, votre prochain voyage sera en van ou ne sera pas !

La route vous appelle depuis trop longtemps. A votre tour de vous réveiller dans des endroits sublimes en prenant une photo de la vue avec vos pieds qui dépassent de votre lit !

Après plus d’un an de vie en van aménagé (6 mois en Australie et 6 mois à travers l’Europe) et la publication du livre Drive Your Adventure, nous vous donnons quelques conseils pratiques pour éviter les erreurs de non-initié et bien préparer un voyage en van.

Vous avez bien relus « voyager en van : les 10 erreurs à ne pas commettre », tout est ok et vous êtes fins prêts à débuter cette belle aventure…

Et si on prenait 2 minutes pour voir si vous n’avez rien oublié avant le grand départ ?

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau
Spot dodo norvégien - © Bertrand Lanneau

Bien que ce soit l’aventure, préparer un voyage en van un minimum est indispensable.

Estimer son budget

Étape primordiale quand il s’agit de préparer un voyage en van !

Votre « train de vie » définira votre road-trip, vos kilomètres, vos courses, vos activités. Il est propre à chacun et dépend principalement de votre bourse et de vos habitudes de consommation. Cependant une estimation de budget est tout de même souvent construite de la même manière, en deux pôles : ressources et dépenses.

Il est indispensable de faire un point général de vos ressources.

Quelles sont vos économies ? Leur nature ? Et leur montant ? Vous donnez-vous un budget maximum à ne jamais dépasser ? Avez-vous comme projet de travailler pendant votre voyage ? Ou bien de ralentir les dépenses en trouvant des moyens d’être nourris, logés et blanchis contre services (bénévolat, wwoofing, helpx…etc) ?

De même, estimez vos dépenses.

Il faut souligner que LA plus grosses dépense d’un road-trip est l’essence. Car vous n’aurez ni hôtel, ni restaurant, ni transports à payer. Votre maison sur roues est « tout-en-un ». Viennent ensuite les courses alimentaires, l’hébergement ponctuel en camping (lorsque la législation l’oblige ou que vous en avez envie tout simplement), le confort (douches chaudes, laverie…), les loisirs (restaurants, activités, visites…), et l’entretien courant du véhicule (niveaux, consommables, check-up…).

Outre cela, nous vous conseillons de prévoir une réserve pour les imprévus. 10 % de votre budget global nous semble suffisant.

Personnellement, nous établissons d’abord un budget général par rapport à nos économies puis nous calculons son équivalence par semaine. Nous pouvons ainsi respecter et suivre nos dépenses de manière hebdomadaire en se fixant un plafond. Lorsque nous avons été plus économes sur une semaine, nous prévoyons souvent une activité bonus sur la semaine suivante comme récompense !

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_2
Transfăgărașan, Roumanie - © Bertrand Lanneau

Voyager en van en toute légalité

Au moment de préparer un voyage en van, pensez à rassembler suffisamment d’informations sur la législation routière de chaque pays que vous prévoyez de traverser. Vous serez ainsi plus tranquilles sur les routes et plus sereins en cas de contrôle.

Les différences d’un pays à l’autre peuvent être nombreuses en matière de code de la route : limitation de vitesse, priorités, côté de conduite, alcool, feux de croisement, usages au volant (manger, boire, téléphoner), etc.

Quels papiers administratifs doivent être en votre possession en cas de contrôle : carte d’identité et/ou passeport, attestation d’assurance, carte grise, permis et/ou permis international, etc. Et quelles équivalences de ces documents existent et sont obligatoires dans chaque pays ? Mieux vaut en avoir trop que pas assez !

Nous faisons systématiquement deux copies physiques de chacun de ces documents. Puis nous les rangeons à des dans deux endroits différents du van. Sans oublier le bon vieux scan avec sauvegarde numérique sur support informatique et internet.

Même chose pour la législation « vanlife ».

Avant de préparer un voyage en van il est primordiale de se renseignez-vous sur les usages, les autorisations et interdictions pour chaque pays visité. Certains pays interdisent de dormir dans son véhicule ou d’y cuisiner ! D’autres autorisent de dormir n’importe. La base est de respecter le lieu, son environnement et ses habitants. En connaissant la législation en vigueur vous serez plus avertis, plus adaptables et éviterez les ennuis et les amendes !

Ce n’est pas parce qu’on est à l’étranger qu’on ne respecte pas les lois, au contraire. A nous, visiteurs d’être exemplaires, de faire preuve d’honnêteté et de maturité dans nos pratiques afin de toujours faire bonne impression. Pour que les voyageurs en van restent bien vus et acceptés partout !

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_3
Phare de Neistpoint, Écosse - © Bertrand Lanneau

Economiser l’or bleu

Au moment de préparer un voyage en van il faut faire un point sur vos besoins et vos réserves d’eau. En effet, lorsque vous partirez plusieurs jours à l’aventure dans un lieu sauvage et reculé, vous devrez être suffisamment autonomes pour vivre décemment. La survie passe par l’eau. Il est indéniable que la question de sa consommation d’eau est essentielle en road-trip.

Votre réservoir :

Quelle contenance pour votre réservoir d’eau ? Avec quel matériel le remplissez-vous ? Est-ce compatible avec un tuyau, un robinet, une fontaine de bord de route ? Quelles sont les fonctions de votre réservoir d’eau ? Sert-il uniquement à cuisiner ? Ou bien à se laver également ? Une douche y est-elle reliée ? Ou est-ce un système douche indépendant comme une douche solaire ?

Eau potable et eaux usées :

Ne fonctionnez-vous qu’avec de l’eau potable dans vos circuits ? Ou avez-vous prévu des géricanes et autres bouteilles et gourdes supplémentaires pour boire à tout moment (sur la route, en randonnée…) ? Prévoyez-vous des pastilles ou autres filtres en cas d’eau douteuse ? Avez-vous un système d’eau usée ? Quel produit ménager utiliserez vous pour la vaisselle, la douche, le ménage ? Et pouvez-vous jeter ces eaux usées dans la nature sans risque de polluer ?

Pour notre tour d’Europe nous avions un réservoir de 30L ce qui est vite limité surtout lorsqu’on cuisine. Nous le réservions donc à l’alimentation auquel nous ajoutions 6 bouteilles. Notre douche solaire de 20L servait à la toilette. Nous utilisions au maximum l’eau naturelle (rivière, lac…) pour le ménage ou la vaisselle. Ayant fait tous nos produits d’entretien nous-même avec des ingrédients sains nous n’avions pas de souci de pollution.

De même que l’essence est le carburant de votre véhicule, l’eau est la votre. Prenez-en soin et économisez-la !

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_4
Crique perdue, Grèce - © Bertrand Lanneau

Identifier les énergies

Outre la question vitale de l’eau, vient la question de l’énergie. De la même manière, quand il faut préparer un voyage en van, faites un point sur vos besoins et vos différentes sources d’énergie.

Brancher : Combien d’appareils électroniques ont besoin d’être chargés (téléphone, appareil photo, liseuse, ordinateur, gps…) ? À quelle puissance et à quelle fréquence ? Un adaptateur sur prise allume-cigare est-il suffisant ? Ou bien avez-vous besoin d’une batterie auxiliaire pour ne pas siffler toute l’énergie de votre batterie moteur ? Avez-vous besoin d’un transformateur 220V ? Optez-vous pour un ou plusieurs panneaux solaires ?

Cuisiner : Comment cuisinez-vous ? Au gaz ? Quelle contenant gaz choisissez vous ? Se recharge-t-il et si oui comment, où et à quel prix ?

Chauffer : Souhaitez-vous ou avez-vous un système pour chauffer l’eau (du robinet, de la douche..) ? Si oui, préférez-vous un système solaire ? Un système au gaz ? Pour réchauffer votre habitacle, un second duvet vous suffit ou vous préférez-vous installer un système chauffant ? Sera-t-il électrique ? Au gaz ? Au carburant ?

Il faut reconnaître que cela fait en effet beaucoup de questions mais elles sont cruciales pour organiser votre van et la vie que vous y mènerez au quotidien.

En Australie, nous avons misé sur le soleil en faisant l’impasse sur le chauffage et en prévoyant des panneaux solaires reliés à notre transformateur 220V pour y brancher téléphones et ordinateur. En Europe nous avions deux batteries auxiliaires pour assurer nos branchements plus nombreux et un chauffage par carburant, utile quand il fait 5°c en juillet en Norvège.

Bien-sur rien n’est immuable dans tous ces choix mais, de toute évidence, plus vous y aurez réfléchi et plus vous vous éviterez certains ajustements ou galères pendant votre road-trip.

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_5
Plan Delta, Pays-Bas - © Bertrand Lanneau

Entraîner sa langue et sa gestuelle

Préparer un voyage en van c’est préparer à s’adapter chaque jour. En effet, aller vers l’autre et provoquer la rencontre fait partie du quotidien. Car pour demander votre chemin, chercher des renseignements précis sur tel ou tel endroit et recueillir les conseils des locaux, il faut parfois se faire violence et oser aborder l’autre.

De plus, une attitude positive et un sourire feront souvent toute la différence sur votre première impression. De toute évidence, parler anglais vous aidera beaucoup car il s’agit de la langue la plus internationale.

Mais il arrivera que la barrière de la langue soit belle et bien présente et que vous vous retrouviez alors dans l’impasse. Dans ce cas là, pour briser la glace, nous vous conseillons à chaque passage de frontière d’apprendre 4 mots basiques de la langue du pays : bonjour, merci, au revoir, et santé ! Ils nous ont largement suffit ! À partir de là, votre effort sera récompensé par leurs rires car votre prononciation sera probablement catastrophique mais ils apprécieront l’effort et seront certainement plus accueillants.

Par la suite et pour le reste de votre conversation, le langage corporel peut aider. Dans ce cas, enfilez votre costume de mime et n’hésitez pas à en faire des tonnes.

De même, n’hésitez pas à sortir vos carnets de notes pour dessiner et vos cartes pour pointer les lieux que vous recherchez. Certaines applications de traduction sur les smartphones sont très pratiques notamment lorsque la langue n’utilise pas le même alphabet et donc que vous ne savez pas du tout comme le lire ou le prononcer. Enfin, une feuille A4 imprimée de pictogrammes simples pour montrer ce que vous recherchez comme renseignements peut s’avérer utile. Comme on peut s’y attendre tout ceci promet de beaux fous rires !

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_6
Ensablement à Gibraltar, Espagne - © Bertrand Lanneau

Être ou ne pas être connecté

Demandez vous « quel sens ai-je envie de donner à ce road-trip » au moment de préparer un voyage en van.

Avez-vous envie et besoin de vous éloigner des écrans, ou autres réseaux sociaux ? Avez-vous envie de vous reconnecter à la nature et à un quotidien plus terre à terre ? Et pour cela, avez-vous besoin de limiter les contacts et connexions téléphoniques et/ou internet ?

Ou au contraire vous avez envie de partager ce que vous vivez pendant votre road-trip grâce aux multiples canaux de communication qui nous connectent ?

Ainsi, c’est à vous de définir et d’adapter votre équipement en fonction de votre rythme de vie sur les routes.

Par exemple, quels appareils connectés emmenez-vous ? Smartphone, ordinateur, tablette ? La fin du «  roaming  » en Europe ne signifie pas forcément que vos appels et connexions sont illimités partout et tout le temps. Aussi, renseignez-vous auprès des opérateurs et des forfaits proposés. Ou préférez opter pour un téléphone débloqué en changeant de carte SIM dans chaque pays traversé de sorte à toujours avoir un accès à votre connexion. 

En Australie nous n’avions qu’un smartphone et un ordinateur pour deux. Nous nous connections seulement pour donner des nouvelles à nos proches une à deux fois par mois. Nous trouvions du wifi dans les lieux publics ou empruntions un ordinateur dans les bibliothèques municipales. En Europe nous étions bien plus connectés. Créer des contenus pour les réseaux sociaux, le blog et le livre demandait davantage de matériel : deux smartphones, deux ordinateurs, une clé 3G avec des cartes SIM prépayées.

En somme, à vous de trouver votre équilibre sur ce besoin en technologie. Outre cela,  la base reste d’avoir un téléphone chargé en cas de pépin. Le reste, vous apprendrez à vous en passer si telle est votre envie.

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_7
Praia da Arrifana - © Bertrand Lanneau

Se préparer à un nouveau mode de vie

Si comme nous, avant de découvrir les beautés du road-trip, vous étiez sédentaires et adeptes du «  métro-boulot-dodo  », préparez vous à être chahutés dans vos habitudes. Dur dur d’emmener tout son bel appartement dans 5m2. N’essayez pas, c’est impossible.

Au moment de préparer un voyage en van, il faut allez à l’essentiel, à l’utile, au confortable. Votre maison sur roues est plus petite et plus compacte, ne l’encombrez pas. Concentrez-vous sur les besoins primaires  : manger, boire, dormir, se laver, s’habiller. Le reste coulera de source une fois que vous aurez trouvé votre rythme. Ce nouveau rythme de vie ne s’installe pas immédiatement, il vous faudra un petit temps d’adaptation qui n’est pas toujours simple, mais nécessaire. Personne n’a les mêmes habitudes ou les mêmes besoins, c’est à vous de trouver ce rythme, à vous de recréer des habitudes et un certain confort.

Votre nouvelle routine de vie sera bousculée par un tas d’imprévus, de rencontres et d’intempéries qui rythmeront vos journées. Préparez-vous à être proche de votre compagnon de road-trip, très proche  ! Vous partagerez tout. Du moment que l’envie d’expérimenter la vie en van est commune, vous avancerez ensemble vers ce nouveau mode de vie.

Si les valeurs de minimalisme, de sobriété, et de retour à la nature vous parlent, vous vivrez très bien cette transition. Si à première vue cela ne vous parle pas du tout, peut-être vivrez vous votre road-trip d’une manière différente. Du moment que vous vous écoutez et que vous êtes fidèles à vous-même et à vos valeurs, tout se passera bien.

Le road-trip nous a appris à vivre plus sobrement, plus simplement. Et nous sommes bien plus heureux et épanouis depuis. Et c’est tout ce que nous vous souhaitons.

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_8
Quelque part en Grèce - © Bertrand Lanneau

A propos du livre Drive Your Adventure.

Suite à un concours organisé par We-Van, nous avons été sélectionnés pour partir 6 mois voyager en van à travers l’Europe24 pays et 35000 kilomètres plus tard, on a sorti un livre qui s’appelle Drive Your Adventure, qui retrace cette magnifique aventure et que vous pouvez trouver partout.

Le livre donne des conseils sur comment voyager en van, des recettes locales, des récits de rencontres, des activités, des spots où dormir et pleins d’autres choses !

Drive Your Adventure en quelques chiffres :
– 24 pays traversés,
– 35.000 km parcourus,
– 27 traversées en ferry,
– 53 douches,
– 52 rouleaux de PQ,
– 11653 photos,
Et bien d’autres à découvrir dans le livre !

N’hésitez pas à nous envoyez des messages pour nous dire ce que vous en avez pensé !

Bonne lecture et à bientôt pour de nouveaux articles !

préparer_un_voyage_en_van_bertrand_lanneau_12
Préparer un voyage en van : les indispensables avant de partir
5 (100%) 8 votes
Google+

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

Ecrivez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.