Asie

Que faire en Birmanie : les immanquables et lieux secrets pour ton voyage

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr
Que faire en Birmanie : les immanquables et lieux secrets pour ton voyage
5 (100%) 7 votes

Que faire en Birmanie ?

Que faire en Birmanie ? Je vais te donner les incontournables de cette destination et les lieux plus secrets qui ont rendu mon séjour inoubliable !

C’est un des pays qui m’a le plus touché et émerveillé de tous les voyages que j’ai pu faire à travers le monde !

Il a plein de choses à faire en Birmanie et ce qui est dingue, c’est que chaque lieu est unique avec une ambiance particulière. On vient en Birmanie pour ses monuments, ses temples, aussi et surtout pour la gentillesse des locaux !

On ne vient pas pour la Nature (contraire au Laos) ni pour des activités. La Birmanie c’est un voyage culturel et humain ! 

J’ai passé 1 mois en Birmanie et voici tous les  lieux que j’ai découvert pendant mon voyage !

que faire en Birmanie

La Pagode Shwedagon à Rangoon

Que faire en Birmanie? En premier, c’est visiter Rangoon et la Paya Shwedagon !

Avant d’aller voir la pagode, je te conseille de te perdre dans la ville. C’est un savant mélange entre bâtiments coloniaux et traditionnels. En plus, tu risques d’être le seul touristes dans les marchés locaux : dépaysement garanti !

Après cette petite mise en bouche, tu peux entamer sereinement la visite de la Paya Shwedagon. C’est tout simplement le plus grand temple de Birmanie et l’endroit le plus sacré que l’on puisse trouver dans le pays.

Son charme tient à l’alchimie si particulière qui se crée entre le grand calme de la prière et les dorures tapageuses. La stûpa centrale du temple est faite de milliers de tonnes d’or incrustées de diamants. Si tu as la chance d’y aller de nuit, le lieu est encore plus magique grâce à l’éclairage qui donne à la Paya Shwedagon une atmosphère presque onirique.

Le petit plus, visiter la pagode guidé(e) par un moine. J’ai eu la chance d’en rencontrer un. Il m’a amené dans son temple de méditation et dans les parties communes aux moines mais aussi à la salle de méditation réservée aux femmes. Elles prient toutes assises sous des moustiquaires blanches, c’est un peu irréel, presque flippant !

Rangoon et la Paya Shwedagon sont vraiment un passage obligatoire dans ton périple en Birmanie. Si tu cherches quelque chose à faire en descendant de ton avion, c’est un bon moyen de commencer le voyage !

Pour réserver un billet pas trop cher, pense à utiliser Skyscanner et à passer en onglet de navigation privée (pour éviter que les compagnies ne montent leurs tarifs). Je t’ai mis ici les vols vers Rangoon.

que faire en Birmanie? Rangoon Paya Shwedagon

Pyay

En allant à Bagan, passe une journée à Pyay. L’arrêt vaut le coup : tu entres dans l’arrière-pays birman et tu vas faire connaissance avec la vie rurale.

Tarif classique, environ 6 heures de route entre Rangoon et Pyay. Eh oui, la découverte de la Birmanie se mérite !

Une fois sur place, tu vas pouvoir te frotter aux Ferrari locales pour visiter le site archéologique, j’ai nommé : les charrettes à vaches. Difficile de faire plus authentique !

Les guides sont super sympas et très accueillants, comme tous les Birmans que j’ai rencontrés.

Par contre, si tu viens avant tout pour les temples et les pagodes, tu risques d’être déçu(e). On ne voit pas grand-chose mais tu peux quand même profiter de la campagne qui te changera de Rangoon.

Fais bien attention, prévois un chapeau et de la crème, le Soleil tape fort ! A la fin de la journée, s’il te faut tout de même ta petite dose de pagode (tu verras, on y prend vite goût), ne manque pas celle du centre-ville et son Bouddha immense, avant de reprendre la route vers Bagan.

Pyay campagne birmane que faire en Birmanie?

Bagan

Si tu survis à ton trajet en bus jusqu’à Bagan, tu pourras profiter de la vallée aux 2000 temples. Y avait du budget à l’époque et autant te dire qu’ils n’ont pas fait les choses à moitié, dans la construction !

Alors enfourche ton vélo, que tu peux louer à cette adresse,  ou chausse de bonnes baskets et va vite apprécier le spectacle. Une plaine immense, parsemée de bosquets verts desquels jaillissent des temples, des temples, des temples… plus que tu ne pourrais en imaginer !

J’ai adoré le faire sans guide, pas de parcours touristique tout tracé, pas de contrainte, c’est moi qui choisissais.

Tu vas pouvoir te prendre pour un aventurier à la découverte d’un monde inconnu et c’est ça, le voyage ! Alors, bien sûr, il y a les temples très touristiques qu’on te conseille quand tu cherches quoi faire en Birmanie, ceux qui en imposent et que tout le monde visite. Mais il y a aussi les plus petits et plus anciens qui pourraient presque passer inaperçus.

Ceux-là renferment des surprises insoupçonnées et te permettent parfois de monter jusqu’à leur sommet pour admirer la vallée. Un petit conseil, prévois une lampe de poche (ou de la batterie sur ton téléphone portable) : il faut passer par l’intérieur pour monter tout en haut des temples et il n’y a pas d’éclairage électrique.

Une fois que tu as trouvé un emplacement de rêve, attends que le Soleil se couche et laisse la magie opérer.

S’il y a bien quelque chose à faire en Birmanie pour repartir avec des étoiles plein les yeux, c’est ça !

Au cas où le vélo et la marche ne seraient pas ton truc, tu peux tester la montgolfière, au lever du jour. Oui, ça coûte un bras (290 dollars pour 45 min sans contrôle possible de la direction du ballon) mais la vue est magnifique et tu pourras profiter de nouvelles sensations.

Attention tout de même au froid en altitude, couvre-toi et mange un peu avant, le petit-déjeuner n’est donné qu’après la balade. Pour tenter l’expérience, tu peux réserver sur leur site, ici.

Quelle que soit la manière de voyager que tu choisisses, je te conseille de prendre ton temps et de rester 5 jours sur place pour profiter au maximum des 2000 temples en brique et de Bagan. La ville en elle-même vaut le coup d’être découverte. Quand on se demande que faire en Birmanie, Bagan est une réponse qui s’impose.

Petit plus : le festival de la Pagode Ananda à Bagan, en janvier dont je te parle dans cet article. Va y jeter un œil, il y a aussi plein d’infos sur Bagan et la vallée des temples.

Birmanie Bagan que faire en Birmanie

Mandalay et le pont en teck le plus long du monde

A Mandalay, tu pourras essayer de monter dans l’un des taxis bleus surchargés pour aller explorer les rues. On rentre à six dans un taxi pour quatre, un peu au chausse-pied, je te l’accorde, mais on rentre. En cherchant quoi faire en Birmanie, tu n’avais sûrement pas pensé à ça et pourtant… expérience à tenter, tu ne verras pas ça en France !

On vient peut-être plus à Mandalay pour ses environs que pour la ville elle-même.

Lors de ton séjour en Birmanie, ne manque pas la célèbre pagode inachevée de Mingun, sur l’autre rive du fleuve.

Elle aurait pu être la plus haute du monde si sa construction n’avait pas été interrompue à la fin du XIXème siècle, faute de moyens. Sur la façade, tu pourras voir une surprenante lézarde qui la traverse, héritée du tremblement de terre de 1938.

A 20 kilomètres au sud de Mandalay, arrête-toi pour profiter du charme d’Inwa et de la colline Saigang aux 600 temples couleur ivoire mais par-dessus tout, ne manque le pont d’U-Bein sous aucun prétexte.

C’est le pont en teck le plus long du monde, à ce qu’on dit. Il traverse le lac Taung Tha Man sur un peu plus d’un kilomètre et aboutit à… une pagode, bien entendu ! Au coucher du Soleil, la lumière sur l’eau est magnifique et la vision du pont avec les moines en habits rouges crée une image très pittoresque, sereine, calme de la Birmanie.

Mandalay pont en teck le plus long du monde u bein que faire en Birmanie?

Trek à Hsipaw

8 heures de bus depuis Mandalay et la rando est à toi ! 

On débarque à Hsipaw et on embarque pour 2 jours et une nuit à travers la campagne et la forêt. Après l’affluence que tu as pu connaître dans les sites touristiques, tu seras certainement soulagé(e) de retrouver un peu de calme.

Ce trek est parfait pour ça ! Tu vas passer dans des petites bicoques locales où tu prendras ta pause déjeuner après 3 heures de marche ou dans des villages où l’électricité est produite grâce à un moulin à eau, par exemple.

La ballade est vraiment super sympa mais un peu pentue, parfois. Sous le Soleil qui tape, mieux vaut prévoir un petit remontant si, comme moi, tu as eu la chance d’être visité(e) par la tourista et que tu n’as donc rien dans le ventre.

Tu pourras aussi profiter d’une halte chez un ami du guide, autour d’un thé et d’une racine de… quelque chose. Bien agréable, en tous cas. Les Birmans sont toujours très avenants, très hospitaliers et prêts à t’aider.

Une fois ta marche de l’après-midi derrière toi, tu seras bien content(e) d’être accueilli(e) par les locaux et de te régaler de leurs petits plats. Pour ma part, j’ai fait la connaissance de la communauté Tchan chez qui nous avons passé la nuit.

Le lendemain, on entame les 5 heures de marche retour vers Hsipaw. Malheureusement pour moi, j’étais encore malade mais sachez que si vous êtes dans le même cas, le guide se charge de vous ramener à moto. Evitez quand même d’oublier les antibiotiques à la ville !

Malgré mon état, ce trek m’a laissé un excellent souvenir et je vous le recommande vivement. Pour environ 12€ les deux jours, vous avez l’hébergement, la nourriture et le guide compris, avec en prime l’interaction avec les villageois. Je pense que c’est le top !

trek cascades de hsipaw birmanie Myanmar que faire en Birmanie?

Lac Inle

Après le trek, on s’arrache à la poussière pour rejoindre les rives du lac Inle. Pour réserver ton trajet en bus, tu peux utiliser ce site, très complet, qui te donne aussi la possibilité de réserver un hôtel et une voiture ou encore le site de cette autre compagnie.

Si tu en avais marre de manger des petits grains de sable pendant la marche, tu trouveras du réconfort au bord du lac. C’est l’un des trois endroits les plus visités de Birmanie et on comprend un peu pourquoi : plus aucune trace de poussière, plus de bruits dans tous les sens mais un marchétu pourras dénicher pas mal de produits locaux à des prix très attractifs.

Une fois que tu auras fait le plein pour la journée, prends place à bord d’un petit bateau qui te fera visiter les lieux depuis le lac. Bon à savoir, si vous arrivez à être cinq dans le bateau, la ballade revient à seulement 3€ par personne.

Backpacker fauché mais curieux, ceci est pour toi ! Tu vas découvrir une boutique où l’argent est fabriqué de manière traditionnelle ou encore un centre artisanal qui produit des tissus de soie, de coton, ou filés à base de tige de lotus.

Attention tout de même si tu souhaites ramener un petit souvenir, les prix dans la boutique ont tendance à refroidir. Après cela, l’immanquable visite de la pagode recouverte d’or. En Birmanie, beaucoup d’argent va à la religion, tu t’en rendras vite compte.

Enfin, après avoir slalomé en bateau à travers des jardins flottants et des maisons sur pilotis à couper le souffle, tu achèves cette superbe journée par la visite d’un monastère construit au beau milieu du lac. Pour une somme assez modique, tu peux donc t’offrir une belle excursion pour une journée détendue à admirer de splendides paysages depuis l’eau.

que faire en Birmanie Lac Inle maison piloti

Le Rocher d’Or

En revenant vers Rangoon, tu passeras difficilement à côté de Kiaiktiyo et de son mythique rocher d’or.

La légende dit qu’un ermite a donné un cheveu de Bouddha au roi en place pour que le rocher tienne en équilibre sur la stûpa. Rien que pour l’histoire, l’ascension vaut le coup.

Tu peux la faire en pick-up ou à pied. Le chemin piéton est très fréquenté, donc on a tendance à retrouver des papiers et du plastique par terre. Un peu décevant quand on s’attend à être en pleine nature. Pour les trois dernières heures d’ascension, j’ai été aiguillé par un moine vers un second chemin à travers les bambous.

Arrivé au sommet, il y a des cabanes tous les 300 mètres qui dénaturent un peu le charme exotique de la rando. Sur la route de la crête, enfin la piste est plate et on se retrouve un peu dans la nature.

Chose surprenante tout de même en arrivant aux abords du rocher, des échoppes vendent des souvenirs mais aussi des mitraillettes et des lance-missiles en bambou. Assez particulier pour un lieu de prière bouddhiste.

Mais on ne peut pas le nier, la vue sur le rocher est superbe et la pierre toute couverte d’or est elle-même très impressionnante. Au final, il m’aura fallu 3h30 d’ascension pour parvenir au fameux « golden nugget ».

Si son histoire t’intéresse, Géo en a fait l’objet d’un article, juste ici.

Kyaiktho rocher d'or que faire en Birmanie?

Croisière de Mawlamyine à Hpa’an

Si avant de prendre ton vol tu as encore un peu de temps, profite d’une agréable croisière en vieux ferry de Mawlamyine à Hpa’an. Tu vas descendre tranquillement le fleuve Salouen dans l’ambiance nonchalante qui règne à bord entre locaux et touristes.

Au fur et à mesure, la jungle va commencer à envahir les berges et tu découvriras encore la Birmanie sous un autre jour. Aux arrêts, penche-toi au-dessus du bastingage, tu verras combien les Birmans sont agiles.

A cause de la marée, le bateau ne peut pas toujours accoster près du bord ce qui oblige les passagers à descendre le long d’une planche parfois très, très pentue.

Sauf en cas d’ensablement, ta descente du fleuve devrait s’étirer sur 5 heures.

Ça peut te paraître long mais ce sera l’occasion de profiter de paysages magnifiques qui défilent devant tes yeux au fil de l’eau et aussi de faire connaissance avec les locaux et les autres voyageurs.

Avec deux ferries par semaine, tu en rencontreras forcément. Si tu arrives un peu tard à Hpa’an, je te conseille de te dépêcher de sortir du débarcadère car il n’y a qu’une guest-house qui propose des tarifs abordables et elle est souvent plutôt appréciée des autres backpakers !

que faire en Birmanie Mawlamyine Hpaan ferry

Visite des grottes de Sadan à Hpa’an

A Hpa’an, pour ce dernier jour, je te recommande la visite des grottes pour achever ce voyage avec un petit goût d’aventure à la Indiana Jones.

Tu rejoindras facilement le site en taxi ou, comme moi, sur le toit d’un pick-up ! Rien que pour la sensation de liberté et le plaisir de braver les interdits qu’on a en France, ça vaut le coup !

Une fois arrivé(e), tu as deux choix : rejoindre l’entrée de la grotte à pied ou en moto-taxi. Si la deuxième option te tente mais que les 2000 à 4000 Kyats (la monnaie birmane) te rebutent, rappelle-toi que ça ne te reviendra en fait qu’à quelques euros.
Néanmoins, je te conseille de faire le trajet à pied.

Tu es toujours invité(e) quelque part ou tu te retrouves entraîné(e) par les Birmans dans des situations absolument géniales et imprévues. Pour une fois, en plus, la végétation t’entoure véritablement. Tu évolues dans la campagne, au milieu des rizières. Là, on s’amuse vraiment !

Après cette petite balade, tu es arrivé(e) aux grottes. Un sentier te permet de les traverser sur un kilomètre. Atmosphère mystique au rendez-vous dans les souterrains mais aussi, beaucoup moins attendues, les décorations fécales que les chauves-souris nombreuses laissent absolument partout, du sol au plafond.

Attention donc où tu marches ! La promenade dure environ 30 min et, en sortant de l’autre côté, surprise : vue sur un lac. Tu peux prolonger ta sortie en faisant un petit tour en bateau au milieu de la grotte pour finir en beauté dans un lieu sacré blanc et or construit sous terre.

Hpaan lac intérieur que faire en Birmanie

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.