Conseils pratiques

Que faire en Chine : immanquables et lieux secrets pour ton voyage

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr
Que faire en Chine : immanquables et lieux secrets pour ton voyage
5 (100%) 5 votes

Que faire en Chine ?

La Chine est un pays qui fait rêver et appelle au dépaysement. On a beaucoup d’images clichés en tête de ce pays à cause des films, de l’actualité et du « Made in China ». Pourtant beaucoup se pose la question « que faire en Chine et où aller pendant voyage ? » .

C’est vrai qu’à part la Grande Muraille de Chine, Beijing (=Pékin) et Shanghai, rien ne vient forcément en tête.

Après avoir voyagé à travers ce pays du Sud au Nord pendant  1 mois, je vais te donner les lieux immanquables et hors sentiers battus pour répondre à ta question  » Que faire en Chine ? ». Ces adresses te permettront te profiter à fond de ton aventure et découvrir la Chine traditionnelle qui fait rêver.

que faire en chine Alex Vizeo
que faire en chine Alex Vizeo

Les rizières de Yuangyang

La carte postale au lever du jour…

On commence ce voyage en Chine par les terrasses millénaires de Yuangyang. Un vent de sérénité souffle sur les collines quand le Soleil pointe le bout de son nez. Après un long vol, tu profiteras d’un atterrissage tout en douceur qui te permettra non seulement d’admirer la vue mais aussi de rentrer dans le paysage.

N’hésite pas à briser la glace! Les locaux sont super sympas et tu découvriras avec eux une grande diversité de cultures. Cette région de la Chine est peuplée de minorités locales à 80%, donc les divers costumes traditionnels bigarrés t’accompagneront tout au long de ta promenade. Bienvenue en Chine ! Il ne te reste plus qu’à me laisser te guider pour trouver une réponse à ta question : que faire en Chine ?

Tour du monde alex en Chine rizieres de YuangYang que faire en Chine

Le temple de Kunming

Que faire en Chine pour rester dans l’univers de carte postale? Visiter le temple de Kunming. Il a été érigé sous la dynastie Tang (au Ier siècle après J. C) et reconstruit, embelli, agrandi au XIIIème siècle par la dynastie des Yuan.

C’est le plus ancien temple bouddhiste de la région, autant te dire qu’il en impose! Ici, le rouge, l’or, le vert jade, le pourpre règnent et habillent les murs, les plafonds, les piliers, de motifs géométriques ou de courbes souples rappelant tantôt la mer, tantôt des nuages. On revoit encore mieux l’image pittoresque de la Chine des films avec le bouddha d’or qui trône au milieu de tout son décorum de tissus, de peintures, de tentures, d’encens…

Et de son McDo ! Oui, c’est aussi (et surtout) ça une ville chinoise aujourd’hui ! Il y a de quoi être surpris mais le pays tourne un peu le dos à son héritage culturel et lui préfère les gratte-ciels et les grandes filiales internationales. Eh oui ! La mondialisation n’a certainement pas épargné l’Empire du milieu ; le centre des villes est assez loin du charme que notre imagination lui prête volontiers. 

Oui, un McDo mais aussi de bien belles surprises comme ce musicien aveugle que j’ai rencontré entre deux bus. La Chine n’a pas complètement perdu son âme.

que faire en Chine

Le Village de Fenghuang

Coquille vide et hypocrisie ou joyau de l’ancienne Chine ?

20min de train et 2 heures de bus depuis Kunming pour atteindre Fenghuang qu’on me vendait comme l’un des derniers villages authentiques du pays. Des maisons typiques avec leurs toits dont les coins tirent vers le ciel, de vénérables sages assis devant leur porte à fumer la pipe, de minuscules échoppes cachées dans les renfoncements des habitations et la quiétude ambiante, voilà ce à quoi je m’attendais. En arrivant à Fenghuang, on découvre un charmant village à l’architecture entièrement préservée, suspendu au bord de l’eau et du temps.

Déception cuisante… Il ne reste rien de ce qui fait l’attrait de la Chine. Seuls les bâtiments ont résisté à la modernité envahissante. Pour le reste, tout n’est que rues bondées, arpentées par des touristes venus en masse et magasins de souvenirs.

Si tu cherches que faire en Chine et que tu rêves d’authenticité, Fenghuang te fera tomber de haut.

que faire en Chine

Parc National de Zhangjianjie

Pour être dans l’ambiance de Kung Fu Panda ou d’Avatar.

Le Parc National de Zhangjianjie est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO et quand on arrive sur site, on comprend pourquoi. Le poids des 25-30 euros de l’entrée s’envole en même temps que les jambes s’alourdissent, parce que oui, on marche beaucoup et les pentes sont abruptes mais le site vaut le détour. J’y ai consacré deux jours et dormi dans une auberge sur place.

Il y a très peu d’occidentaux mais un bon nombre de touristes chinois. Néanmoins, il te suffit de sortir un peu des sentiers battus (impossible de te perdre avec la carte) pour te retrouver… au milieu de nulle part ! Le paysage est splendide, magique, à tel point qu’il a été le théâtre du tournage d’Avatar.

Après 8 heures de rando à grimper dans tous les sens, la nuit à l’auberge est plus que bienvenue ! Le lendemain, quelques étirements et c’est reparti pour le village d’Oolong agripé à sa falaise et connu pour avoir été le repaire des bandits. Si tu es encore plus courageux et curieux, ce site te donnera plein d’idées de balades plus ou moins ardues.

Quand on cherche que faire en Chine et qu’on ne veut pas être déçu, Zhangjianjie est pour moi une réponse qui s’impose. Dépaysement garanti et nature sauvage, loin des attrape-touristes. 

blog voyage vizeo parc national de zhangjiajie chine que faire en Chine

La gastronomie de Chongquing

La ville de Chongquing est réputée pour sa cuisine… assez épicée !

Tu n’y aurais peut-être pas pensé en te demandant que faire en Chine mais il y a beaucoup à découvrir…

C’est à peu près à ce moment-là que tu vas rentrer littéralement dans le paysage. Suis les effluves de petits plats mijotés qui embaument dans les rues et laisse-toi guider.

N’hésite pas à t’arrêter dans les petites échoppes qui recèlent de bonnes surprises ou à demander aux locaux de t’indiquer leurs adresses préférées. J’ai découvert la pizza chinoise : une sorte de pancake chaud et salé. C’est assez bon mais la spécialité locale est plutôt le bouillon.

Prends place dans un petit resto et on t’amène une grande casserole de bouillon avec plein d’accompagnements crus autour. Il ne te reste plus qu’à les plonger dans le bouillon et à les manger avec une sauce à l’ail. Ton haleine en prendra certainement un coup mais ta langue aussi (et surtout) si tu es sensible au piment car oui, la couleur rouge de l’eau vient en grande partie du piment… et sûrement aussi de quelques autres trucs indéterminés qui flottent à la surface.

C’est assez sympa comme repas, il y a l’aspect ludique d’aller à la pêche au tofu, aux raviolis, aux poissons, aux champignons, aux fruits du lotus ou aux pattes de poulets dans la casserole mais au niveau du goût, on n’est pas non plus au top. Ca reste quand même une expérience à tenter !

que faire en Chine

Chengdu (Sichuan)

La Cérémonie du Thé

Une petite boutique traditionnelle, des thés d’exception et une femme en costume traditionnel qui manie la théière comme personne.

J’ai eu l’occasion de goûter du thé tibétain très spécial : il ne doit être infusé que 10 secondes. Au-delà du thé en lui-même, c’est toute la tradition qui se révèle sous tes yeux. Il ne s’agit absolument pas de mettre un sachet dans un bol sur le coin de table de ta cuisine ! Ici, le thé est un art ! Quand tu verras les mains de ton hôte s’activer avec autant de dextérité et de précision, tu n’en savoureras que mieux le breuvage ! Pour moi, la cérémonie du thé est un impératif dans la liste de tes activités à faire en Chine.

Le Centre National de Préservation des Pandas

Quoi de plus attendrissant que des pandas ?

Ici, tu vas pouvoir les observer grimper aux arbres ou se vautrer dans le bambou à deux pas de toi. Il y a aussi des pandas roux dans la réserve, oui cette petite frimousse toute mignonne qui n’a du panda presque que le nom. C’est un moment magique que tu passeras dans ce parc au contact d’animaux qu’on ne voit pas tous les jours. Le prix dentrée reste assez abordable : entre 6 et 9 euros pour une excursion d’une matinée et la possibilité de voir quelques documentaires sur la vie des pandas.

que faire en Chine

Leshan et le Mont Eméi

Le Bouddha Géant de Leshan

Se lever tôt est le maître mot pour aller admirer le Bouddha Géant de Leshan. Le site, classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO comme le Mont Eméi, est très prisé des touristes et des pèlerins et pour cause : c’est le plus grand bouddha du monde. Il a été érigé au VIIIème siècle, taillé à même la roche, et s’assoit majestueusement avec ses 71 mètres dans le flanc du pic Xijuo.

Dans la longue queue qui t’attend pour descendre jusqu’au monument, tu pourras sûrement faire connaissance avec des locaux ou avec d’autres voyageurs. Crois-moi, tu as le temps : l’ambiance du site tient plus du parc d’attraction que du lieu de culte caché dans la montagne. Malgré ça, le Bouddha reste impressionnant une fois en bas, quand la statue te toise de toute sa hauteur et cette merveille t’es accessible pour la somme assez modeste de 7 euros.

Le Mont Eméi

Je te conseille de quitter le pic Xijuo vers 3 heures de l’après-midi au maximum pour avoir le temps d’aller au Mont Eméi et de trouver sur place un hébergement. Dormir dans la montagne vaut vraiment le coup car une seule demi-journée pour profiter de toutes les merveilles du Mont Eméi n’est absolument pas suffisant. Tu peux trouver ici une auberge ou encore .

Repose-toi bien le soir, tu auras sûrement beaucoup marché pour arriver jusqu’au sommet, le Golden Summit. Je te conseille de regarder un peu la météo avant de débuter l’ascension : un ciel dégagé te promettra de là-haut une vue splendide sur toute la vallée drapée dans une cape de nuages sous le ciel bleu. Mystiques, merveilleux, envoutants : les 3000 mètres d’altitude du Mont Eméi et le téléphérique dans la brume. C’est le moment de prendre une belle photo et de l’envoyer à tes amis restés au bureau !

Le lendemain, tu repars pour une bonne journée de marche (il y a des téléphériques aussi pour abréger tes souffrances) à la chasse aux temples disséminés sur la montagne. Si tu as le temps, je te conseille même de rester 3 jours pour profiter des quelques activités que propose le site et t’assurer au moins un jour de beau temps. Côté tarifs, l’entrée te sera facturée 16 euros et 9 euros supplémentaires pour le service bus si tu veux. Au total, deux à trois jours sur place te reviendront à 30 ou 40 euros.

Xi’an : visite mélomane ou historique ?

Tours du Tambour et de la Cloche

Au milieu de cette mégalopole énorme subsistent encore des îlots d’Histoire. Les deux tours faisaient autrefois retentir les heures de fermeture des portes de la ville.

Aujourd’hui, tu peux admirer dans la Tour de la Cloche divers instruments de musique et bien sûr, des cloches de toutes sortes. La terrasse te permettra d’avoir une belle vue sur le centre-ville et de localiser la Tour du Tambour, tout près du quartier Hui de la ville.

Je me suis fait attraper par le gardien alors que je tapais sur des tambours et finalement, il m’a emmené voir un vrai spectacle de percussion avec des danseuses. Comme quoi, parfois même les bêtises débouchent sur de belles découvertes.

Le Mausolée aux 8000 soldats

Au IIème siècle, apparemment il y avait des moyens ! Le Premier Empereur Quin s’est fait enterré dans un tombe particulièrement démesurée, entouré de 8000 statues de soldats, chacune exécutée par un artiste différent, chacune unique. Le seigneur a mis à mort chacun des artistes, par peur des pillages, et ils sont tous enterrés avec lui, auprès de leur œuvre.

Le Mausolée a été découvert par un fermier qui a voulu creuser un puits… et il est tombé sur une statue, celle d’un archer, la seule qui soit entière. Le site monumental classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO t’impressionnera forcément. Impossible de rester insensible devant cette splendeur vieille de 19 siècles.

que faire en Chine

La partie inexplorée de la Grande Muraille

Je suis parti d’un petit village au nom imprononçable : Gubeikouzhen. Si tu as le courage, pars au lever du jour, vers 5h30 pour commencer avec le Soleil ta rando sur la partie la plus ancienne de la Grande Muraille. Elle serpente sur la crête de la montagne, attends-toi à monter et descendre mais je te le garantis, l’effort vaut le coup. Avec la lumière dorée des premières heures de la journée, tu auras une belle vue sur le ruban de pierre du monument jalonné de tourelles tous les 200-300 mètres. Ca fait beaucoup de briques, tout ça!

Après 5 heures de marche, tu arriveras sur la partie touristique de la Grande Muraille. Ainsi, tu pourras voir la différence entre ce qui reste, la partie ancienne, et comment c’était avant, la partie touristique. 

muraille de chine a flanc de montagne

La Cité Interdite

C’est peut-être le monument le plus emblématique, celui qui nous vient en tête juste après le Grande Muraille quand on se demande que faire en Chine. Classé à l’UNESCO, long d’1 kilomètre, large de 700 mètres, le site vaut vraiment le coup. Si tu comptes visiter la Cité, pense à l’audioguide. Il ne coûte que 4 euros et est particulièrement bien fait : il décrit fidèlement l’Histoire, la culture et les traditions de l’ancienne Chine.

Pendant ta visite, tu pourras te balader dans la Cité pour admirer les dragons d’or sur les émaux de couleur, les piliers et les façades rouges, les toits aux tuiles d’argile, les fresques et les bas-reliefs.

C’est un joyau d’architecture et d’Histoire qui rattrape un peu la déception que j’ai ressentie en découvrant ce pays. Je m’attendais à des villages traditionnels et à une culture encore forte mais l’essor économique a peu à peu gommé le charme de la Chine que j’ai visitée, même dans la région de Huan qui est sensée être encore authentique. La pollution est presque palpable, même à la campagne et on ressent assez fortement la pression démographique qui pèse sur le pays. D’ailleurs, il vaut peut-être mieux ne pas t’attendre au summum de l’hygiène à tout instant.

Par contre, la population est très gentille, accueillante et les paysages sont magnifiques. La nature extraordinaire t’offre de très beaux panoramas et les monuments nationaux raviront les férus d’architecture.

J’ai donc un avis mitigé sur ce pays. Il ne faut pas s’attendre à la même atmosphère qu’au Laos mais plutôt à un mode de voyage proche de celui de l’Europe. Je ne peux que t’inviter à y aller par toi-même pour te faire ta propre
idée ! 

cours interieure cite interdite que faire en Chine

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

3 Commentaires

  1. La Chine est un immense pays qui ne m’attire pas plus que ça, à part la muraille de Chine qui m’émerveille … j’espère pouvoir marcher dessus dans un avenir proche …

    • Je t’avoue Pierre que moi aussi j’ai été déçu par la Chine. Mais c’était ma faute. J’avais en tête une Chine très traditionnelle. Alors la grosse erreur quand on voyage c’est d’avoir des a priori ou des attentes. Au final il y a quand même des très belles choses à voir en Chine c’est simplement qu’il faut comprendre qu’aujourd’hui c’est un pays très moderne (et pollué) dans beaucoup d’endroits

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.