Voyager au Kirghizistan quand on est une Fille

Voyager au Kirghizistan quand on est une Fille
3.3 (65.33%) 15 votes
Google+

Si vous m’aviez dit au début de l’été que je passerais mon mois d’août au Kirghizistan, j’aurais eu la même réaction que mes amis et ma famille lorsque je leurs ai annoncé que je partais y faire 2 treks : un à cheval et l’autre à pied. « Kirghi…quoi ? C’est quoi ? Un pays ? Ah oui ceux qui finissent par « stan » vers la Russie ? Mais pourquoi tu vas là-bas ? ».

Pourquoi ? Je vous laisse le découvrir à travers ces quelques lignes 🙂

Ayant moi-même écrit à Alex lorsque j’ai appris qu’il partait au Kirghizistan afin de lui demander son ressenti sur la sécurité dans ce pays, je comprends les inquiétudes que l’on peut avoir lorsque l’on est une femme qui veut voyager seule dans ce pays. À travers cet article et les quelques conseils que je vais y formuler, j’espère vous donner envie d’aller visiter cette région méconnue et d’être émerveillés par la beauté des paysages à votre tour 🙂
Pour information, mon voyage, avion inclus, m’a coûté 1200 euros pour 15 jours.

VOYAGER KIRGHIZISTAN FILLE

Comment organiser son voyage au Kirghizistan ?

La période

À moins que vous souhaitiez faire du ski (il paraît que les stations sont très sympas), évitez d’aller au Kirghizistan en dehors de la période mi-juin/mi-septembre : la neige bloque beaucoup d’accès aux plus beaux endroits du pays.

Le vol

L’énorme avantage du Kirghizistan est qu’aucun visa n’est nécessaire

Cela de gagner du temps, de l’argent et de prendre mes billets quelques jours avant le départ, à un prix très raisonnable : Vol Marseille – Kirghizistan à 450€ en plein mois d’août. En vous y prenant tôt, vous pouvez vous en sortir à 300€.

Quelle compagnie choisir ?

Turkish Airlines et Pegasus Airlines avaient les mêmes tarifs quand j’ai pris mes billets. J’ai voyagé avec Pegasus Airlines car les escales étaient beaucoup moins longues. Si les deux vols se valent niveau prix et durée,  je vous conseille Turkish Airlines : Pegasus est une compagnie correcte mais beaucoup de retard, la nourriture est payante, pas de TV individuelles…  

Les infos utiles à savoir avant un voyage au Kirghizistan

Voici quelques informations pratiques que j’ai été contente d’avoir (ou que je regrette de ne pas avoir eues :p)

  • Quand il fait 30°C à Bichkek la capitale au mois d’août, il en fait 30 de moins en montagne : ne négligez pas l’équipement si vous comptez partir en randonnée. Autant vous dire que j’ai béni mon guide qui m’avait fortement conseillé d’acheter des habits plus chauds lorsque je me suis retrouvée à passer une nuit dans une tente à 4000m d’altitude.
  • Idem si vous comptez faire du cheval : n’hésitez pas à investir dans un pantalon d’équitation, même premier prix. Le jean c’est sympa, après quelques jours de cheval ça l’est beaucoup moins 😉
  • Pour les amateurs de photo et de vidéos, n’oubliez pas les chargeurs de batteries externes. Il n’y a pas d’électricité dans les steppes et en montagne ! Bien évidemment, pas non plus de wifi.
  • Le Kirghizistan est certes un pays musulman mais extrêmement tolérant. Je ne savais pas trop quels habits prendre mais en fait, on peut s’habiller comme on veut. Cependant, si le mini-short ne choque pas en ville, évitez quand même pour les steppes…
trek cheval kirghizistan

VOYAGER seule au KIRGHIZISTAN quand on est une femme

J’ai vraiment adoré mon voyage au Kirghizistan et je ne peux que vous conseiller de visiter ce magnifique pays. Mon itinéraire détaillé avec toutes les bonnes adresses, contacts et budgets est à la suite de l’article.

Cependant, je suis mitigée sur le fait de le conseiller à une fille seule. Je n’ai d’ailleurs croisé aucune fille voyageant totalement seule. Bien évidemment, on n’est à l’abri nulle part d’un incident. Néanmoins, les treks que j’ai faits m’ont menée pour plusieurs jours dans des endroits très isolés, où l’absence d’électricité et de téléphone m’aurait empêchée de  joindre qui que ce soit en cas de problème.  Si vous tenez vraiment à faire votre roadtrip seule, essayez au moins de vous renseigner au préalable auprès d’une agence afin d’avoir quelques étapes sûres.

Je me permets de vous dire cela car j’ai vécu une expérience qui aurait pu mal tourner un soir du trek à cheval. La famille qui nous accueillait sous sa yourte était très sympa, les voisins un peu moins. Les hommes ont commencé à nous offrir des verres de bienvenue et ce qui était sympa au début s’est transformé en moment très pénible. Il ne s’est rien passé de grave mais le comportement de certains hommes, qui commençaient à devenir soûls, m’ont mise très mal à l’aise, alors que je n’étais pas seule. Je n’ai pas eu d’autre choix pour tenter de me débarrasser d’eux que dire que j’étais mariée (mettre une bague à l’annulaire, ça aide !), puis d’aller m’enfermer toute la soirée dans la yourte, jusqu’à ce que le père de famille, qui était absent, rentre et les fasse partir.

Je le répète, rien ne sert d’être parano mais vous ne serez jamais trop prudentes.

N’oubliez pas de suivre les bons réflex habituels : 

  • prévenir quelqu’un de votre itinéraire
  • éloignez-vous si vous voyez que ça commence à trop picoler
  • essayez de faire étape dans des zones où d’autres touristes s’arrêtent
  • vérifiez que votre yourte ait bien un loquet pour la nuit
  • etc…

Enfin, ça peut sembler évident mais j’en ai pourtant vu : pas de tenues “provocantes”. Comme je l’ai dit plus haut, les nomades ne sont pas habitués aux mini-shorts…

C’est vraiment la seule fois en 15 jours au Kirghizistan où je me suis sentie mal à l’aise et je n’ai peut-être tout simplement pas eu de chance. 

Les hommes kirghizes ont dans 99,99% des cas été charmants avec moi, ne laissez pas ce 0,01% de risque conduire au drame par manque de prudence 😉

Mon arrivée à Bichkek, la capitale

L’arrivée à Bichkek se fait sans difficulté particulière et le passage de la douane est assez rapide. Nous avons logé à la guesthouse Apple Hostel, un peu excentrée mais sympathique : compter environ 17€ la chambre double et  environ 10 euros le taxi, réservé à l’avance, qui vient vous chercher à l’aéroport.

À SAVOIR

les vols arrivent vers 4/5h du matin : attention à bien vous mettre d’accord avec l’hôtel sur l’heure d’arrivée, certains hôtels facturent une nuit supplémentaire pour une arrivée à 6h du matin.

Le centre-ville de Bishkek est agréable à visiter. Si vous n’y passez qu’une journée, privilégiez le Osh Bazaar (parfait pour acheter des souvenirs) et la statue de Lénine, assez impressionnante !

Après une première soirée kirghize très sympa en compagnie d’Alex, Mathieu et de leur guide francophone Goulzina : c’était parti, l’aventure kirghize commençait !! On ne savait pas trop où on allait, rien n’était organisé mais, après tout, c’est aussi ça l’aventure 🙂

Il est également possible de visiter le parc naturel d’Ala Archa, à environ 45 minutes de Bishkek. C’est accessible à tous, vous pouvez simplement vous y balader quelques heures sur du plat ou partir en randonnée un peu plus longtemps. Voici la vidéo d’Alex ici.

MES DEUX TREKS au Kirghizistan

Durant mes 15 jours au Kirghizistan, j’ai réalisé 2 treks : un à cheval et un à pied, chacun de 4 jours et 3 nuits.

a cheval lac sonkol

TREK A CHEVAL AU LAC SONG KOL

Point de départ : Kochkor

Le lac Song Kol est peut-être LA destination la plus connue du Kirghizistan et une fois qu’on a quelques infos, elle est facile de s’y rendre.

Les treks pour le lac Song Kol se font au départ de la ville de Kochkor. Pour vous y rendre, vous avez le choix entre les Markshrutkas (des minibus) ou les taxis partagés (environ 7 places). Je vous conseille les taxis partagés, qui sont plus rapides,  se remplissent plus vite et coûtent à peine 150 SOM (=2€) de plus. Le trajet au départ de Bishkek dure environ 4 heures.

Une fois arrivés à Kochkor, nous nous sommes directement rendus dans la guesthouse Jailoo Tourism. Elle est un peu difficile à trouver : un panneau en hauteur l’indique, côté gauche de la route si vous arrivez de Bishkek, à 3 minutes de marche de la gare des bus/taxis.

Cette guesthouse nous avait été conseillée par gtla.net et nous en avons été plus que ravis. La gérante, Asipa, maitrise parfaitement l’anglais.

Ils n’ont pas de site internet mais répondent très vite par mail (en anglais) pour toute question ou réservation : jumabaeva@gmail.com. N’hésitez pas à dire que vous venez de ma part 😉

Cette première réelle rencontre avec les locaux a été incroyable

La famille a tout fait pour nous intégrer dès notre arrivée

  • invitation à partager les repas avec eux
  • initiation aux jeux de cartes locaux
  • apprentissage de quelques mots kirghizes

Ils ont tout fait pour qu’on se sente à l’aise. J’avais vraiment envie de rester avec eux plus longtemps, mais l’appel du lac Song Kol était fort !

Pour information, la nuit en B&B, dans une super ambiance et avec des repas délicieux coûte 500 SOM (7,50 € par personne).

Le début de mon trek à cheval

Nous avons également réservé notre trek à cheval autour du lac avec eux. Nous avons payé dans les 10.000 SOM par personne (= environ 150 €) les 4 jours et 3 nuits dans les steppes. Étaient inclus : le transfert en taxi de l’hôtel au point de départ du trek, le guide, le cheval, l’équipement, la nourriture et le logement en yourte.

Il est possible de le faire à pied ou en voiture mais l’expérience à cheval a clairement été l’une des plus incroyables que j’ai faite !

Jamais je n’aurais pensé que la variété de paysages pourrait être si forte, j’ai eu l’impression d’avoir visité plusieurs pays en 4 jours !

On dort où pendant un trek à cheval au Kirghizistan

Nous avons dormi dans des yourtes toutes les nuits du trek. Certaines sont plus chauffées que d’autres, n’hésitez pas à prendre des habits assez chauds, la température baisse fortement le soir !

yourte kirghize

Et le cheval si on est pas cavalier ?

Il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir son 7ème galop pour pouvoir faire ce trek. Le guide s’adapte, ça peut aller du cheval attaché au sien par une corde, au galop libre dans la steppe avec pour point de rendez-vous « l’autre côté du lac » 😉

Je pense sincèrement qu’un débutant peut se régaler et très bien s’en sortir.

Vous verrez d’ailleurs que lorsqu’on vous remettra vos chevaux, on vous apprendra à dire « go » et « stop », c’est tout ! Les nomades n’avaient pas de cours d’équitation :p

Le seul cas dans lequel je déconseille de le faire est si vous avez vraiment peur des chevaux. Nous avons croisé un groupe dont l’une des personnes était dans ce cas, autant vous dire que malgré le superbe paysage, elle n’avait qu’une hâte : que ça se termine.

Soyez enfin informés du fait que le lac est à 3000m d’altitude et que, forcément, ce n’est pas que du plat. Mais au vu du bonheur que vous ressentirez à galoper dans la steppe, ça vaut vraiment le coup de le tenter 😉

On mange quoi chez les nomades ?

La nourriture que nous avons eue pendant ce trek a varié entre :

  • bouillie de riz le matin
  • soupe à la pomme de terre
  • riz aux légumes et à la viande
  • thé à gogo
  • koumis (lait de jument fermenté dont ils raffolent), à goûter au moins une fois au risque de vexer votre hôte !

Et les végétariens ?

L’étant moi-même, il est vrai que j’étais un peu inquiète avant de partir car il était hors de question que je mange de la chèvre, seule viande que vous aurez dans la steppea. Le fait que de la viande cuise dans le plat ne me gène pas, je l’enlevais simplement et je mangeais le reste du plat. Par contre, si cela vous pose problème, je vous conseille de voir avec votre agence à l’avance s’il est possible de prévenir les familles pour un régime spécial ou tout simplement de prendre votre réchaud et d’acheter vous-même votre nourriture (le prix du trek sera dégressif).

accueil nomade kirghizistan

TREK A PIED AU LAC ALA-KUL

A notre retour du trek à cheval, nous avons choisi de prendre un guide que j’avais contacté sur son Instagram et sur son Facebook entièrement bilingue anglais/russe.

Il m’est ici impossible de vous donner son prix, tout dépend vraiment du trajet, du nombre de personnes, de votre degré d’exigence niveau confort (il existe des yourtes 5 étoiles !) mais tout ce que je peux vous dire, c’est que ses tarifs sont les meilleurs que j’ai trouvés parmi tous les devis que j’ai demandés.

Aleksei conduit lui-même son 4×4 hyper confort (ce qui fait du bien après le cheval) et peut vous emmener dans tout le pays.

Il loue également des appartements en plein centre de Bishkek, si vous souhaitez un peu plus d’indépendance que dans une guesthouse. Il est venu nous chercher à l’arrivée de notre trek à cheval, à Kyzart et nous sommes partis avec lui direction Karakol, d’où partent les treks pour le lac Ala-Kul. La route dure environ 6h mais l’énorme avantage d’avoir une voiture privée plutôt qu’un taxi partagé est qu’il y a des choses à voir en route.

trek a pied kirghizistan

Fairy Tale Canyon

Voir un tel paysage, digne de l’Ouest des États-Unis, lorsque tu étais le matin même à cheval dans la steppe est assez dépaysant. Ce canyon borde le lac Issyk-Kul, le deuxième plus grand lac de montagne après le lac Titicaca. Prévoir des chaussures qui accrochent un minimum car certaines parois sont glissantes, ce serait dommage de se priver du superbe panorama !

Jeti Oguz

En continuant en direction de Karakol, on trouve Jeti Oguz, les 7 rochers de sable rougeIl est possible d’y faire des randonnées et d’y voir certains fameux dresseurs d’aigles.

Cholpon Ata

Si vous passez par le nord du lac Issyk-Kul, vous pourrez vous arrêter dans la célèbre station balnéaire Cholpon Ata. Par manque de temps, nous avons choisi de ne pas nous y arrêter.

Karakol

Nous avons logé à la Argo Guest House, tenue par une famille russe et c’est sans aucun doute l’une des meilleures guesthouse que j’ai faite. La maison est superbe, la nourriture délicieuse, les chambres grandes… Le top du confort avant de partir à l’aventure quelques jours !

C’est parti pour le trek à pied au Kirghizistan

Le lac Ala-Kul se trouve à 4000m d’altitude alors, même en plein mois d’août, prévoyez des habits chauds ! Mais pas de panique, Karakol étant une station de ski l’hiver, vous trouverez toujours de quoi acheter quelques habits supplémentaires sur place.

Nous sommes partis avec Aleksey ainsi qu’avec un guide de montagne russe qui connaît parfaitement le coin. Le départ se faisant à environ 1h de la ville, un 4×4 est venu nous chercher afin de nous emmener dans la forêt. Passer de la steppe à ce paysage en moins de 24h, en ayant pris quelques photos dans un canyon, avouez que c’est quand même original 🙂

Ça y est, on y était, avec nos sacs de 10/15kg sur le dos.

Ce trek a duré 4 jours et 3 nuits.  Les paysages que j’ai vus étaient d’une splendeur qu’il m’est difficile de décrire et resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Cependant, il faut savoir avant de se lancer que ce trek est… DUR !!!

Je suis contente de ne pas avoir eu conscience de la difficulté avant car je ne l’aurais sans doute pas fait, n’étant pas vraiment sportive, ni une habituée de la randonnée.

J’apporte cette précision car les guides ont tendance à minimiser la chose, en disant notamment qu’ils vont emprunter « le chemin le plus facile ». J’attends toujours de voir à quoi ressemblaient les difficiles !

Certaines personnes abandonnent en route, c’est pourquoi je pense qu’il est nécessaire d’être en bonne santé physique. Plusieurs heures de marche, avec un fort dénivelé, sous le soleil ou sous la pluie, en altitude, avec 15kg sur le dos, ce n’est pas évident. Mais si vous vous sentez de le faire, je vous encourage à 100%, vous ne le regretterez pas ! La sublime vue et la fierté que vous aurez à l’arrivée vaut bien cet effort, non ? 🙂

De plus, vous pourrez profiter des sources d’eau chaude d’Altyn Arashan, village de fin d’étape de tous les trekkeurs et passer une très bonne soirée dans la guesthouse Arashan Travel !

accueil Kirghize

Et les Kirghizes ? ils sont sympas ?

S’il est parfois difficile de communiquer avec les locaux sans aucune base de russe ou de kirghize, tous nos hôtes ont toujours été d’une extrême gentillesse avec nous. Les enfants voulaient jouer avec nous, qu’on les prenne en photo et les quelques mots qu’on a parfois pu échanger avec eux nous ont permis d’en savoir plus sur leur mode de vie.

La plupart du temps, nous avons également rencontré d’autres touristes, souvent russes ou allemands, ce qui nous a permis de passer d’excellentes soirées autour d’un jeu de carte et de quelques bouteilles d’alcool (en altitude et avec des kirghizes, impossible d’y échapper), là où la barrière de la langue n’a plus aucune importance

Bilan d’une fille qui  a voyagé au Kirghizistan

Vous l’aurez compris, je suis revenue enchantée de mon voyage au Kirghizistan. Que ce soit pour les paysages ou pour l’accueil que j’y ai reçu, j’ai vraiment eu un coup de cœur pour cet endroit pour le moins original. J’ai déjà envie d’y retourner, pourquoi pas en hiver ?

J’espère que cet article vous aura plu et je remercie encore Alex Vizeo pour m’avoir proposé de partager mon expérience d’un point de vue féminin. 

Si vous souhaitez continuer à suivre mes aventures all around the world, je vous invite à me rejoindre sur :

Чон рахмат!

Voyager au Kirghizistan quand on est une Fille
3.3 (65.33%) 15 votes
Google+

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

1 commentaire

  1. bonjour, merci pour ce joli article qui me donne encore plus envie de partir, j’ai prevu d’y aller pour deux semaine mi septembre, mais je vais egalement visité le kazakhstan ou des amis m’attendent. bref je voulais savoir si en une semaine, il etait possible de faire bishkek, sud d’issykul, puis karakol pour randonnée a jety ogul et alty arashan avant de passer la frontiere ( ce qui devrait me prendre une journee entiere pour arrivee a Kegen). si vous avez des emails de guides abordables pour rando a cheval de deux jours avec nuit en yourtes vers jety ogul, je suis preneur. je vous souhaite de belles aventures.

Ecrivez votre commentaire