Tour de Bali en scooter : temple & plage – partie 1

Tour de Bali en scooter : temple & plage – partie 1
4.63 (92.5%) 8 votes

Après la steppe de Mongolie, les plages de Bali

trek a cheval mongolie kharkhorin
surf kuta bali

Après 1 mois passé en Mongolie dans la steppe, sans eau courante, avec quasiment le même plat à manger tous les jours, un séjour à Bali était comme l’Eldorado.

Dans l’avion, je pensais déjà aux milk-shakes bananes, aux plats asiatiques délicieux, à l’artisanat raffiné et aux plages magnifiques pour se prélasser.

C’est dans ces moments là, quand on voyage à la roots pendant plusieurs semaines, qu’on est privé de tout confort ou quand on est chez soi après avoir enchaîné plusieurs mois de travail intensif, qu’il fait froid dehors, qu’on est malade comme chien au fond de son lit….qu’on rêve d’un petit voyage à Bali où tout est organisé pour se détendre et profiter du lieu paradisiaque….mais là c’était pas dans ma thématique du moment ^^ .

Mais arrivé à Bali, je n’ai pas perdu un seul instant : direction Kuta, La Mecque des touristes à Bali pour faire la fête et avec tous les services dont on peut rêver !  D’habitude, c’est plutôt le genre d’endroits que je fuis mais après la Mongolie, c’était presque un besoin ^^

J’ai donc bien profité pendant 4j (pas plus non plus ^^), entre plats délicieux à gogo, milk-shakes à foison et bars discothèques à perdre haleine !

 A SAVOIR : Faire la fête à Kuta gratuitement

Le Sky garden est un bar à Kuta qui offre de 22h à 23h, alcool et buffet gratuits à volonté !!!

Oui, je sais ça peut paraître louche, mais ce n’est ni un piège, ni un endroit glauque. Le lieu est au dernier étage, en terrasse du bâtiment, vue «magnifique»  de nuit sur la ville, la nourriture est délicieuse (crevettes, samoussa, beignets, etc…) et les cocktails sont trop bons et bien chargés !!

Pourquoi font-ils ça ?  Parce qu’ensuite les gens sont trop flemmards ou trop pompettes pour redescendre les 4 étages et aller dans les autres bars. Au pire, ils en descendent 1 ou 2 étages mais vu qu’il y a une salle bar/discothèque à chaque étage, ils sont quand même gagnants !!

Ce qui est drôle, c’est qu’au buffet du Sky Garden à Kuta, je retrouvais tous les français backpackers un peu fauchés de la ville qui venaient manger gratos ^^

15 jours pour faire le tour de Bali en scooter

Après cette étape festive à Kuta, je voulais voir et profiter de toutes les choses de Bali auxquelles j’avais rêvées dans l’avion. Et pour ça, je savais que le meilleur moyen, c’était de louer un scooter. 15 jours, c’est le timing parfait pour faire le tour de l’île.

Ça laisse le temps de profiter, tout en gardant un bon rythme de déplacement entre chaque étape.

Mais ces escapades au Sky garden ne m’auront pas été inutiles car au buffet, j’y ai rencontré les 3 français qui allaient devenir mes acolytes de route pour mon tour de Bali en scooter !!

Le lendemain de notre rencontre, on se retrouve à la plage et on décide de partir tous ensemble faire le tour de Bali en scooter dès le surlendemain.

A SAVOIR : location de scooter 

Pour louer un scooter à Bali rien de plus simple. Il y a plein d’endroits avec des scooters alignés : c’est qu’ils sont à louer.

La location d’un scooter est vraiment pas chère, en particulier à Kuta car il y a plein de touristes et donc de concurrence.

Pour 15 jours de location, cela m’a coûté : 450 000 Roupies, soit 45 €.

Il ne faut pas hésiter à négocier. Et évidemment plus vous louer le scooter longtemps pour vous pouvez descendre le prix. De même si vous êtes plusieurs à louer votre scooter au même endroit. Nous étions 4, pour une location de 15 jours chacun. Nous avons donc eu un bon prix. En tout cas personnellement, je le trouve très raisonnable.

Ensuite pour la location, vous avez simplement besoin de votre passport (parfois, ils ne prennent même pas de pièce d’identité) afin qu’ils prennent votre numéro et le tour est joué ! La location inclue un casque.

Louez de préférence un scooter de marque Honda. Ceux sont les plus fiables et au cas où, les pièces de rechanges se trouvent facilement chez tous les petits garagistes.

A SAVOIR : Arnaque des policiers balinais

Sachez que les balinais sont adorables, sympas et plutôt honnêtes quand vous sortez des villes très touristiques. Cependant, éviter tant que possible de croiser des policiers balinais lorsque vous êtes en scooter : vous aurez 80% de chance qu’ils vous arrêtent pour n’importe quel prétexte et vous colleront une amende exorbitante. Je n’aime pas du tout transgresser la loi mais je vous conseille même si le policier est à pied et qu’il vous demande de vous arrêter, de faire semblant de ne pas l’avoir vu, de mettre un coup d’accélérateur et de bifurquer dans un petit chemin après quelques kilomètres. S\’ils vous arrêtent et vous savez que vous n’êtes pas en tord, ne leurs donnez surtout pas la carte grise du scooter ou votre permis international. À Bali, les policiers vous la rendront une fois que vous aurez réglé l’amende exorbitante.   Pour éviter les amendes et être en règle :

  • avoir son permis international toujours avec soi
  • toujours porter un casque (même si les locaux n’en portent pas tout le temps)

Premières étapes du tour de Bali en scooter

Nous sommes donc partis de Kuta, ville touristique juste à côté de l’aéroport de Bali, pour 15 jours de road trip tout autour de l’île. Honnêtement, on ne savait pas trop ce qu’il y avait à voir et où on allait aller. Mais c’est ça qu’est bien, avec un scooter, tu peux improviser et faire comme bon te semble. 

Pour la première étape, direction le temple de Tanah Lot. C’est le temple le plus célèbre de Bali car il est situé sur une mini presqu’île qui est accessible à pied uniquement à marée basse. Et le temple a été construit car il y a une source d’eau « sacrée » (d’eau douce) qui jaillit de cet endroit.

Le lieu est très touristique et le chemin pour y aller est surchargé de boutiques souvenirs qui s’enchainent les unes après les autres. Mais le temple en lui-même est très joli, surtout tôt le matin ou au coucher du soleil quand les cars de touristes sont partis. C’est également l’occasion de déambuler dans les boutiques d’artisanat qui sont de grande qualité.

Après avoir pas mal rouler la première journée, en se perdant plusieurs fois car on a pas pu résister à l’envie de tourner à la première occasion dès que l’on voyait des petites routes sympas et sentiers assez intrigants, on s’est dirigé vers Medewi Beach.

Medewi est un petit village de pêcheur un peu paumé qui se tourne vers le tourisme depuis qu’ils ont compris que leur village représentait un spot génial pour les amateurs de surf.

medewi beach coucher de soleil

Vous pourrez surfer une longue gauche très accessible pour les débutants mais qui offre de quoi bien s’éclater pour les surfeurs confirmés. Et cette longue gauche à Medewi, elle dure loooongtemps !

Bon par contre, si vous n’êtes pas surfeurs le lieu ne présente que peu d’intérêt hormis celui d’être une halte paisible et jolie pour la nuit car c’est une plage de gros galets. De notre côté, on en a profité pour faire un feu sur la plage et admirer le coucher de soleil de Medewi Beach.

ANECDOTE : arrêter par la police 

 Pour illustrer les conseils et mises en garde que je vous donne plus haut dans l’article, je vais vous raconter une anecdote avec les policiers pendant notre tour de Bali en scooter.

On roulait tranquillement en scooter les uns derrière les autres, doucement car nous cherchions notre chemin. À un feu de signalisation où l’on ne pouvait tourner que à gauche, on pose s’arrête quelques secondes sur le côté pour bien lire les panneaux et être sûrs de prendre la bonne direction.

perdu en scooter a bali

Et là, un policier sort d’une petite cabine au pied du feu de signalisation, comme il y en a beaucoup à Bali, lève la main pour nous faire signe de nous arrêter. Au même moment où il commençait à lever la main, Pierre & moi redémarrons, tournons à gauche et partons sans nous arrêter. On se gare 500m plus long en posant les scooters et en enlevant nos casques, genre l’air de rien et l’on s’aperçoit que les deux autres Quentin et Dom n’ont pas suivi…

Au bout de 5min, un policier en scooter arrive tout tranquillement vers nous. Il nous demande les papiers du scooter. Je lui demande pourquoi et si il va nous mettre une amende. Il me répond que non.

Mais une fois la carte gris des scooters dans ses mains, il nous demande de le suivre. Je râle, mais forcé de le suivre, on retourne à la cabine de police où Quentin & Dom accompagnés de 2 autres policiers nous attendent. En gros, eux se sont arrêter quand ils ont vu le policier.

Ils commencent à nous charger la barque niveau amendes, genre un total de 200€  à 4 voir plus, pour les raisons suivantes :

  • tous en infractions car il est interdit de s’arrêter ou de ralentir au feu vert (WTF!!!??) indiqué par un panneau qui existe chez eux.
  • Quentin & Pierre n’avait pas leur permis international sur eux.

Je ne me dégonfle pas et je commence à taper un scandale, je dis en anglais à mes potes devant les policiers que l’on va appeler l’ambassade française, que je n’en reviens pas que sous prétexte qu’on veuille être prudent en ralentissant pour ne pas tourner n’importe comment on se prenne une amende !

Il me répond « you help me, I help you »

«  Moi je t’helpe rien du tout espèce de flic corrompu!! » …..bon ça je l’ai dit en français ^^  Mais j’ai continué à parler fort et à taper un scandale genre pétage de plomb (sans être vulgaire ou irrespectueux) et ils finissent par enlever l’amende pour l’arrêt interdit au feu vert et me demande de sortir ! 

Au final, Quentin & Pierre s’en sont sortis pour 10€ d’amende car ils n’avaient pas leur permis sur eux. Et cette histoire internaute, ce n’est qu’une parmi tant d’autres. Et malheureusement, ça se passe comme ça dans la plupart des interactions avec les policiers à Bali.

Donc mes conseils :

  • ne vous arrêtez pas en faisant semblant de ne pas avoir vu les policiers si c’est possible
  • ne vous laissez par faire, négociez, voir pétez les plombs (sans jamais être vulgaire ou irrespectueux) pour faire sauter l’amende ou la réduire significativement.

Alex Vizeo
alex@vizeo.net

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

7 Commentaires
  • Johanna chevalier
    Répondre

    Bonjour Alex,

    Je m’appel Johanna, je pars à Bali deux semaines avec des amis en septembre, j’aurais aimais te poser quelques questions par rapport au scooter. A tu utilisé seulement le scooter pour te déplacer sur cette île ? Était-ce long en scooter pour certains trajet ? (Comme de ubud jusqu’a munduk ou batur par exemple). Faut-il plus opté pour le scooter qu’une voiture pour de tel trajet ?
    Voila c’est à peu près tout 🙂 merci pour tes vidéos qui sont d’une grande aide ! Bisous

    24 avril 2016 à 09:57
  • Je suis à Bali depuis 1 mois et je me suis fait arrêter 4 fois avec un taux d’amende de 50%. Maintenant je ne m’arrête plus (à moins que cela soit impossible, genre au péage) et je mets les gaz ! De plus, à chaque carrefour je me fond dans la foule de motos et voitures, ne jamais se retrouver en première ligne à un carrefour lorsque le feu est au rouge !
    Et sinon il faut négocier, négocier, comme pour tout ici.

    10 décembre 2014 à 19:32
  • Super article et très utile pour moi pour plusieurs raisons: je fais un trek de quasiment un mois dans les montagnes de l’Inde avant de venir me détendre à Bali et je prévois de tracer en scooter aussi, peut-être plus sur l’île de Java mais rien de caler à ce jour 🙂 ! En tout cas, les policiers, ça me rappelle le Maroc, grave ! J’y ai vécu ce genre d’expérience aussi et oui, à force c’est bien chiant ! Merci pour les infos et bon voyage ! Si ça te tente, vas voir mon blog !

    13 juin 2014 à 23:41
  • Benjamin
    Répondre

    Bonjour Alex,
    Tout d’abord merci pour tout ce que tu as fait, j’ai regardé toutes tes vidéos, quel plaisir !
    Concernant ce petit tour en scooter à Bali, je me pose une question sur le permis. J’ai lu que tu avais un permis international. Est-il obligatoire pour louer un scooter ?
    Je ne possède que le permis B et le BSR en France. Si je veux louer un scooter là-bas, le permis international suffit-il ? Jusqu’à quelle cylindrée ?
    Merci, et bonne continuation 😉

    28 décembre 2013 à 16:18
  • mathieu
    Répondre

    Salut Alex ! J’adore toutes tes vidéos et ça me donne envie de faire mon propres voyages.
    J’aimerais savoir ou tu rencontres touts ces gens qui t’accompagne dans chacun des pays.Ce sont la plupart du temps des français, est’ce dû a la chance ? y-a-t’il les lieux ou les voyageurs peuvent se rencontrer ? ou tu as cherché chacun de tes acolytes sur des forums pour partager tes aventures ? Merci d’avance de ta réponse

    11 janvier 2013 à 14:20

Ecrire un commentaire