Voyage en Italie

Visiter les ruines des thermes de Caracalla à Rome

Pinterest LinkedIn Tumblr

Envi de partir visiter les thermes de Caracalla ? Vous lisez le bon article !

L’empire romain, malgré le passage du temps et des siècles, continue d’impressionner par sa richesse, sur tous les plans. Au niveau propreté et santé, Rome était également à la pointe de la technologie.

La ville offrait à toutes les couches de sa population des termae pour s’y laver et maintenir une bonne hygiène. C’était un lieu de mixité sociale et de rencontres. Un vrai pan de vie romaine antique !

Les thermes n’étaient pas mixtes et des horaires étaient appliqués pour permettre l’entrée aux femmes plutôt dans la matinée puis aux hommes dans l’après-midi et en soirée. Que reste-t-il aujourd’hui des établissements de thermes romains ?

Plus grand-chose malheureusement… Le site des thermes de Caracalla à Rome est l’un des derniers vestiges de ces bains anciens.

Envie d’en savoir plus ? Programmez-vous une visite des thermes de Caracalla durant votre séjour à Rome.

Un saut dans l’Histoire des Thermes de Caracalla

visiter thermes caracalla
Thermes_de_Caracalla

Visiter les Thermes de Caracalla à Rome tirent leur nom de l’empereur en place au moment de leur inauguration en 216. Caracalla les ouvrit au public, mais le début de leur construction remonte à l’année 211.

Le complexe des Thermes de Caracalla à Rome offrait bien plus qu’un simple bain public. Il s’agissait d’un espace énorme ! Sur 11 hectares s’y déployaient une piscine de grande taille, de type olympique, des bains à vapeur, des bains froids, tièdes, chauds, des piscines à ciel ouvert mais également des gymnases pour pratiquer d’autres sports et de grands jardins pour se détendre.

Il est dit que 1 500 personnes pouvaient s’y baigner. C’était l’un des thermes les plus grands de son époque.

L’eau y arrivait par l’aqueduc Acqua Antoniniana. Malheureusement, en 537, les envahisseurs Wisigoth détruirent l’aqueduc, laissant les thermes hors d’usage.

Les thermes avaient également un côté moins sympathique… pour qui se trouvait du mauvais côté de l’échelle sociale.

Les esclaves ne s’y prélassaient pas comme vous vous l’imaginez bien, ils y travaillaient et étaient en charge de chauffer les salles depuis d’étroits sous-sols, de repasser et de laver les tuniques des usagers voire d’assister la toilette et les massages.

Mais pourquoi construire des thermes aussi grands vous demandez-vous peut-être ? Le bain était-il si important ? Oui, pour deux raisons : le maintien d’une hygiène et santé publique (même si les conditions n’étaient pas exactement hygiéniques aux vues de nos attentes modernes), ainsi que l’espace d’échange et de mixité sociale qu’ils offraient.

Ces thermes de Caracalla à Rome, ont été construits pour une classe de la population en particulier : C’est un projet qui vise à regagner la confiance de la branche des chevaliers qui mettaient en danger l’équilibre du pouvoir en place à l’époque.

L’emplacement des thermes est également important : près de la Via Appia, ils attirent l’œil des visiteurs et en imposent de suite. Cela permet également aux voyageurs, que sont les chevaliers, de se laver avant de rentrer dans la ville et de se détendre en rentrant d’un périple.

Que peut-on voir lors d’une visite aux Thermes de Caracalla ?

mosaique caracalla
Thermes_de_Caracalla_mosaique

Que reste-t-il de cette grandeur à visiter les thermes de Caracalla ?

Vous verrez bien évidemment les murs extérieurs qui ont résisté à l’épreuve du temps, mais il ne reste plus grand-chose du faste des alcôves et piscines.

Il faut s’imaginer que les lieux étaient entièrement décorés de mosaïques. Aujourd’hui vous en verrez des restes, petits morceaux de pièces énormes qui couvraient un sol entier ou un pan de mur dans son intégralité.

Il ne faut pas non plus oublier que les lieux étaient peuplés de statues décoratives. Vous pouvez en retrouver certaines aux Musées du Vatican… Mais d’autres ont été cédées au musée de la ville de Naples, c’est donc là-bas qu’il faudra aller les voir si le cœur vous en dit.

Heureusement, des illustrations reconstituent la grandeur des lieux et mettent en perspectives les ruines pour vous aider à mieux imaginer leur passé faste.

Vous verrez ainsi qu’il faut coiffer ces murs de toits aux formes arrondies et les habiller de nombreuses colonnes et de marbre. Les lieux étaient pensés pour une circulation fluide d’un espace à l’autre.

Deux parcours, d’un côté et de l’autre d’un grand hall d’entrée dédié entre autres au sport, permettaient de passer d’une salle et d’un type de baignade à un autre.

Visites des Thermes de Caracalla en réalité virtuelle

billet therme caracalla
Visiter_thermes_de_Caracalla

Visiter les thermes de Caracalla avec la simple puissance de l’imaginaire vous semble trop fade ? Et pourquoi ne pas visiter les Thermes de Caracalla comme un voyage dans le temps ?

La technologie et la réalité virtuelle permettent aujourd’hui de plonger les spectateurs dans une expérience augmentée au milieu des ruines.

Pour 15€ ou 11€ (européens entre 18 et 25 ans), laissez-vous mener au travers des dédales de pierre et revivez la grandeur des thermes. Les reconstitutions se superposent sous vos yeux aux murs persistants. Visiter les thermes de Caracalla de cette façon ne vous laissera pas indifférent !

Pour en savoir plus, jetez un œil au détail de cette visite.

Si vous doutez encore, vous pouvez avoir un aperçu de la visite en vidéo sur le site du Ministère de la Culture. Surprenez-vous !

Organiser sa visite aux Thermes de Caracalla

Vous êtes prêts pour visiter les Thermes de Caracalla ? Enfin presque… Voici les dernières informations utiles pour votre visite !

Billets et audio-guide

Deux tarifs sont en vigueur :

  • Entrée simple : 8€
  • Entrée, tarif réduit : 2€ (pour les citoyens de l’Union Européenne âgés de 18 à 25 ans).

Les prix peuvent subir des modifications lorsque les lieux accueillent des expositions temporaires ! Comptez quelques euros de plus dans ce cas.

Des visites guidées sont proposées sans coût supplémentaire les dimanches à 15h. Malheureusement ces visites, d’une durée d’une heure, sont entièrement en italien… Il faut donc maîtriser la langue de Dante. Venez tôt car le nombre de place est limité.

Le premier dimanche du mois, l’accès est gratuit et une visite guidée supplémentaire est proposée à midi.

Alternative : l’audioguide. D’une durée de 50 minutes, et d’un coût supplémentaire de 5€, il remplace le médiateur et permet l’accès aux informations non seulement en italien mais également en anglais. Rien encore de prévu pour les francophones.

N’oubliez pas non plus la possibilité de visiter les Thermes en réalité augmentée grâce au viseur 4D.

  • 15€ plein tarif
  • 11€ pour les citoyens de l’Union Européenne de 18 à 25 ans.

Attention cette modalité de visite peut sembler alléchante avec des enfants mais elle est déconseillée en dessous de 12 ans.

Il existe une option avec location de vélo pendant 3 heures, en plus de l’entrée aux thermes, de l’audio guide et d’un guide vidéo en 4D ! A réserver ici.

Horaires

Visiter les Thermes de Caracalla sont ouverts :

  • Du lundi au vendredi de 9 à 13h puis de 14h à 17h.
  • Les samedis de 9h à 14h.

Fermé le dimanche et le samedi après-midi.

Ne traînez pas, les dernières entrées se font une heure avant la fermeture. Prévoyez donc plutôt une visite en haut de matinée après le Colisée par exemple, pour rester dans le thème antique.

Comment se rendre aux Thermes de Caracalla

En métro, prenez la ligne B, et descendez à l’arrêt « Circo Massimo ». Comptez une dizaine de minutes de marche pour atteindre les Thermes.

En bus, empruntez les lignes de bus 760 et 628 qui s’arrêtent à proximité des ruines.

Vous pouvez également venir à pied depuis le Colisée et en profitez pour passer derrière ce dernier et au bord du Cirque Massimo pour une balade urbaine à l’ambiance antique.

Conclusion sur visiter les thermes de Caracalla

Certains ne voient dans ces anciennes Thermes que des ruines et passent leur chemin ou bien ils préfèrent les traditionnels Colisée, Forum et Mont Palatin. Ajoutez-les au programme pour mettre un peu de vie populaire au milieu des lieux plus festifs ou symboliques du pouvoir.

Je vous invite à lire mon article sur mon itinéraire de 3 jours à Rome pour ne rien manquant tout en gagnant du temps sur votre organisation !

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.