Voyage en Géorgie : mes conseils et mon itinéraire idéal

Voyage en Géorgie : mes conseils et mon itinéraire idéal
5 (100%) 3 votes
Google+

Cela faisait longtemps que je voulais partir en voyage en Géorgie. Ce pays était pour moi le symbole d’une vieille Europe encore authentique avec l’impression de voyager 50 ans en arrière.

Je n’ai vraiment pas été déçu ! Ce pays offre une alternance bluffante de vieux centres historiques ottomans, de glaciers aux pieds de villages perdus, de bâtiments délabrés faisant face à des lieux tendances, de vieux véhicules soviets qui slaloment entre les vaches présentes partout sur les routes. Le tout est surplombé par la chaîne du Caucase aux sommets enneigés.

En plus, c’est vrai que ce voyage était un peu spécial pour moi car j’ai emmené mon père accompagné de mon oncle et de mon cousin pour lui faire découvrir la passion du voyage en sac à dos.

Il me fallait donc un pays pas trop loin (mon père n’aime pas les longs trajets en avion) pas trop cher mais quand même dépaysant. Franchement, c’était parfait pour ça !

Bref, voyager en Géorgie c’est visiter une destination encore hors sentier battus que je t’invite à découvrir le plus vite possible pour profiter au mieux de son identité et son ambiance encore très peu touchée par la mondialisation culturelle.

Ce trip devait à la base faire partie d’une aventure qui part des Balkans, puis la Géorgie, l’Arménie et finir par l’Iran. Au final mon voyage en Iran et dans les Balkans je l’ai fait à part, c’était le tour de la Géorgie ! 

L’itinéraire de mon voyage en Géorgie

Voyage en Géorgie : ce qu’il faut savoir avant de partir :

  • billets d’avion aller/retour pour une personne entre Paris et Tbilissi : 200-300 euros selon la période.
  • location d’une voiture pour 10 jours (réservée 3 mois à l’avance) : 260 euros.
  • Entre les routes façon Far West, les vaches qui traversent et la conduite musclée des locaux, il vaut mieux être un conducteur expérimenté en Géorgie.
  • une carte SIM locale avec 6 Go d’Internet (amplement suffisant) te reviendra à 30 GEL, soit 10 euros.
  • 1 GEL = 0, 33 euros environ

Voici mon itinéraire pour passer 10 jours dépaysants en Géorgie, entre villes incroyables, vestiges de l’époque soviétique, monastères et paysages à couper le souffle.

Que faire en Géorgie ?
Que faire en Géorgie ?

Jour 1

Les vols vers la Géorgie ne sont pas encore très développés, donc attends-toi à atterrir possiblement vers 3 ou 4 heures du matin. Par contre, les loueurs de voitures sont ouverts très tôt, ce qui te permettra de récupérer ton véhicule assez facilement.

Arrivée en douceur

Ensuite, je te conseille de te diriger vers La Fabrika. C’est une ancienne usine de textiles soviétique reconvertie en auberge de jeunesse, resto et centre culturel. Tu y trouveras des cafés, des ateliers d’artistes, des boutiques, des salles de co-working… Un peu d’animation pour te réveiller doucement et prendre contact avec la Géorgie. Mais avant tout, c’est l’occasion de te régaler devant un super petit déjeuner et de rencontrer quelques voyageurs et locaux.

J’ai vraiment aimé ce lieu, à cheval entre deux époques, à la fois ancré dans le passé et résolument jeune et vivant.

Si tu restes quelques temps dans la capitale, Tbilissi, tiens-toi au courant de l’actualité de La Fabrika. En effet, elle propose régulièrement des événements très sympas comme le festival des graffeurs, la nuit de la photo…

La vieille ville : éclectisme

Une fois que le café t’a remis(e) sur pieds, va visiter la vieille ville de Tbilissi. Son charme saura sûrement te toucher. Les rues pavées sont un improbable patchwork de bâtiments ottomans, d’hôtels particuliers pimpants et de maisons au bord de l’effondrement. Les terrasses traditionnelles en bois côtoient les tours en verre ultra-modernes… C’est vraiment à voir ! L’architecture est complètement atypique, mélange de toutes les époques. Elle témoigne de l’histoire du pays du Moyen-âge au XXIème siècle. Plus dépaysant à deux pas de l’aéroport, c’est difficile !

Pour prendre un peu de hauteur et avoir une jolie vue sur la ville, grimpe jusqu’à la statue de Kartlis Deda, protectrice de la ville.

Le Téléphérique

Une autre belle vue t’attends à l’arrivée du téléphérique. Tu auras également la possibilité de visiter le château médiéval de Narikala. C’est une forteresse initialement bâtie au IVème siècle, puis agrandie au fil du temps et modifiée. Aujourd’hui, la plupart des parties visibles date des XVI et XVIIème siècles.

Le point de vue sur Tbilissi est assez sympa. Il n’y a rien de fou mais ça permet de respirer, de prendre un peu de hauteur et d’apprécier les dimensions de la ville.

Les bains publiques

C’est vraiment l’activité à faire lors d’un voyage en Géorgie selon moi. L’entrée te coûtera à peu près 7 GEL et tu auras accès à tout un circuit de bains. C’est vraiment un bon moyen pour briser la glace si tu voyages avec d’autres personnes. En effet, les bains géorgiens se pratiquent nu mais ne t’inquiète pas, on s’y fait, comme à l’odeur de souffre des sources thermales.

L’expérience est assez incroyable, que ce soit les différents bains ou le fait de se retrouver devant un gros Géorgien de 130 kg ! Tu peux faire le circuit (douche chaude, bain chaud, sauna et douche glacée) autant de fois que tu veux et même tenter le « scrubs massage » (20/30 GEL) . Au début, c’est un peu étrange de se faire laver et masser tout nu par un Géorgien lui aussi à moitié nu mais bizarrement tu oublies vite. En plus , c’est le fou rire garanti quand tu vois tes copains de voyage à ta place.

Voyage en Géorgie - Tbilissi
Voyage en Géorgie - Tbilissi

Jour 2

Aujourd’hui, direction la Kakheti, zone viticole du pays. C’est ici qu’ont été retrouvées les premières traces de vins de l’Histoire. Pendant l’époque soviétique, la région a également servi à pourvoir l’URSS en alcools. C’était donc l’endroit rêvé pour prendre un bon verre !

Sighari

Sur la route, petit arrêt à Sighari, un village médiéval. C’est très agréable pour faire une pause et ne pas rouler d’une traite. En plus, la descente jusqu’au village se fait en tyrolienne, ce qui ne gâche rien ! En somme, une bonne halte pour 1 ou 2 heures mais ne pense pas y passer toute une semaine, le village est assez petit.

Le vin de Géorgie

Là, on arrive dans le vif du sujet ! Il y a plusieurs propriétés qui proposent la dégustation du vin de la région mais, comme partout, il y a de bonnes et de mauvaises adresses. Evite à tout prix le Musée Alexander Chavchavadze qui propose des alcools de Kakheti. Le personnel est très désagréable, ce qui est très rare en Gérogie, et les expos ne sont pas vraiment intéressantes. A fuir !

Par contre, je te recommande chaudement Shumi Winery. Tu peux visiter leurs caves avec un guide qui t’explique l’art de la maturation du vin dans des jarres enterrées. Ensuite, prends place dans le jardin enchanteur de Shumi Winery pour une dégustation. 5 verres et quelques en-cas te reviendront à 15 GEL. C’était vraiment une expérience géniale et ce serait dommage de faire un voyage en Géorgie sans découvrir cette partie de la culture.

Enfin, on a passé la nuit dans la petite ville de Telavi. Tu trouveras plusieurs guesthouses, dont Tinikos et Eto mais il y en d’autres !

Voyage en Géorgie - Shumi Winery
Voyage en Géorgie - Shumi Winery

Jour 3

La forteresse d’Ananouri

Pour le troisième jour de ce voyage en Géorgie, rejoins la ville d’Ananuri. Juste au Sud a été bâti un complexe fortifié comprenant un monastère et un château du Moyen-âge tardif (XVI-XVIIème siècle). En plus de l’intérêt architectural certain, le lieu offre une vue imprenable sur la vallée, la rivière et la montagne.

Ensuite, je te conseille de descendre vers la rivière. A l’endroit où elle se jette dans le lac, de l’argile se dépose. C’est le moment de s’offrir un masque de beauté gratuit ! Peu de touristes y pensent mais, en plus d’être bon pour ta peau, c’est vraiment marrant de voir tes compagnons de voyage recouverts de terre grise. Il ne te reste plus qu’à te faire sécher au Soleil, puis à te rincer dans la rivière et en route pour l’Eglise de la Trinité de Guérite.

Eglise de la Trinité de Guerguétie

Certes, ça fait un bon détour pour y aller, mais je te garantis que le monument en vaut la peine. De plus, il y a plein de petites pauses très sympas à faire sur le bord de la route, que ce soit pour prendre une photo ou un café.

L’Eglise de la Trinité est un peu un incontournable d’un voyage en Géorgie. C’est le grand monument symbolique du pays. Il y a beaucoup de monastères orthodoxes dans le pays mais celui-ci est vraiment impressionnant : suspendu à une montagne, face aux sommets du Caucase.

Pour y accéder, dépose ta voiture au pied de la colline et monte à pieds jusqu’à l’édifice. Le chemin monte un peu raide mais il est très joli. Cependant, si ta condition physique ne te permet pas de marcher, il est possible de louer un 4×4 ou un petit van pour rejoindre l’Eglise de la Trinité de Guerguétie.

Le lieu est tellement magnifique que tu auras sûrement envie de prendre une jolie photo. Au lieu d’essayer de cadrer tant bien que mal depuis la porte principale, retourne-toi et monte sur la butte derrière. De là, tu pourras sans mal avoir à la fois l’Eglise et la montagne sur tes clichés !

Enfin, en redescendant, autorise-toi une pause bien méritée à l’auberge au pied de la tour, près d’un petit pont en bois. Elle est tenue par deux petits vieux qui s’en occupent admirablement. Ils servent des plats traditionnels et tu as la plus belle vue possible sur la ville ainsi que la montagne depuis leur balcon. C’est vraiment une très bonne adresse selon moi.

Voyage en Georgie itineraire ideal
Voyage en Georgie itineraire ideal

Jour 4

Aujourd’hui, le but était d’avancer le plus possible jusqu’à Mestia. Nous avons tout de même fait quelques arrêts. Tout d’abord, il y a ceux qu’on organisait à l’improviste sur le bord de la route. Je te conseille fortement de faire quelques pauses dans les bouibouis. Ils te servent du café, vendent du miel de montagne, parfois aussi à manger. Mais par-dessus tout, ce sont d’excellents moyens de rencontrer les locaux curieux de ton voyage. Tu peux facilement te retrouver à discuter pendant une heure ou deux autour d’un verre de chacha, l’eau-de-vie locale. Par contre, eux ont une bien meilleure descente que toi et la chacha tape fort, attention à celui qui conduit !

L’Eglise du Piton rocheux de Katchkhi

C’est un endroit exceptionnel qui m’a un peu rappelé le Monastère des Météores en Grèce. L’Eglise est suspendue en haut d’un piton rocheux très abrupte. Et franchement, on se demande un peu comment elle a pu être construite. Un moine seul vit là-haut, ravitaillé par des poulies et relié au monde d’en bas par une simple échelle. Je te recommande vraiment de faire un petit détour pour aller voir cette maison dans les nuages, c’est très impressionnant.

Chilovani

Chilovani est une ancienne ville minière dans laquelle subsiste encore un peu d’activité. Plantée dans un décor digne de Mad Max, les buildings abandonnés côtoient les chariots de mine sur leurs tyroliennes. Rien que de passer à côté des grands bâtiments plus ou moins délabrés, c’est absolument incroyable. Si tu es fan d’urbex, je pense que tu as déniché le terrain de jeu idéal de ton voyage en Géorgie.

Voyage en Géorgie - Eglise du piton rocheux de Katchkhi
Voyage en Géorgie - Eglise du piton rocheux de Katchkhi

Jour 5

Lors d’un voyage en Géorgie, je te conseille fortement de faire un trek. C’est un super moyen de découvrir le pays sous un autre angle.

Nous avons choisi la région de la Svaneti, entre Mestia et Ushgouli. Ce cinquième jour a été consacré à la préparation du départ le lendemain.

La ville de Mestia étant le point de départ de pas mal de randonneurs, tu trouveras sans peine tout ce qu’il te faudra : sandwichs, fruits secs, gaz pour réchaud, bâtons… Par ailleurs, l’afflux de trekkeurs a fait surgir plusieurs guesthouses, donc tu n’auras aucun mal à dénicher un hébergement pour la nuit. Dans les villages étapes du trek, c’est pareil. Même s’ils sont parfois assez reculés, tu auras toujours une auberge ou un gîte et de quoi acheter à manger.

Pour un trek de 4-5 jours, voilà les indispensables à emporter : un bon poncho de pluie, des chaussures de rando étanches. Une bonne pluie n’est pas rare !

randonnee svanetie
randonnee svanetie

Jour 6 : Mestia – Zhabeshi

17 km au total mais 6 heures de marche car les chemins sont parfois un peu accidentés. Déjà, on a eu du mal à trouver le départ de la randonnée, qui était en fait de l’autre côté de la rivière. C’est pour cette raison que je te conseille vivement de télécharger l’application Maps.Me. Elle fournit des cartes des chemins et des routes disponibles hors-connexion. Super pratique quand tu es perdu(e) et qu’il pleut ! Tu as juste à activer ta localisation et tu te repères. La situation est juste devenue un peu complexe quand il a fallu faire 500 mètres dans les noisetiers… non taillés. Moi, ça m’a bien fait marrer, mon père, un peu moins.

Sur le chemin, tu passeras dans le village de Zardlashi, un endroit assez authentique avec des tourelles et de vieux bâtiments abandonnés. Si tu as un peu plus de temps à passer en voyage en Géorgie, je pense que c’est une bonne idée de prolonger le trek de quelques jours pour avoir le temps de s’arrêter dans ces petits villages.

Le soir, nous avons dormi à la guest-house de Zhardeshi, à 100 mètres du village. Vue superbe, à côté d’une cascade, nourriture très bonne et pas chère… vas-y !

Svanetie tour de garde
Svanetie tour de garde

Jour 7 : Zhabeshi – Adeshi

La pluie nous a accompagnés tout au long de la randonnée (5 heures) mais apparemment, les paysages sont sublimes ici. Vue sur les sommets et les glaciers… cette étape passe pour la plus belle de ce trek. Profite-en bien si tu as du Soleil et un ciel dégagé !

Cependant, l’étape est un peu difficile avec 4 km de montée raide. Une fois en haut, près des remontées mécaniques, va te restaurer à l’auberge qui sert au coin du feu des plats cuisinés sur place. L’accueil est chaleureux, comme partout ailleurs et tu peux faire sécher tes affaires en cas de pluie.

Le village d’Adeshi à la fin de l’étape est à voir : typique, avec des guethouses rustiques. Un lieu agréable où passer la nuit.

Jour 8 : Adeshi – Iprali

Au cours de cette étape, nous avons dû traverser à gué une rivière. Déjà en tant normal, elle a un fort débit mais là, avec la pluie, c’était encore pire.

Des locaux attendent en général sur les rives avec leurs chevaux pour te faire traverser. Le passage du torrent te coûtera 20 GEL par personne, ce qui est assez cher sachant qu’une nuit et un dîner te reviennent à 30 GEL. Mon père et mon oncle ont pris cette option, tandis que mon cousin et moi, on a préféré passer à pied. Attention au courant fort qui peut te déséquilibrer facilement ! Et bien sûr, prépare-toi à être mouillé jusqu’aux hanches.

Outre ce petit passage compliqué, la rando est absolument splendide ! C’était notre jour de beau temps (le seul) et on a pu admirer la vue incroyable sur deux glaciers à la fois depuis le point culminant de l’étape… très, très belle journée !

Trek en Svanétie
Trek en Svanétie

Jour 9 : Iprali – Ushgouli

La journée a été assez dure à cause de la pente raide mais l’arrivée est vraiment jolie. Ushguli est un très beau petit village même s’il est un peu plus touristique que les autres que tu as pu traverser. Il y a un peu plus de guesthouses et de restos. C’est un peu comme Mestia mais en plus petit. D’ailleurs, il va falloir rejoindre Mestia sauf… que tu es à près de 60 km de la ville ! Ne t’inquiète pas, tu peux monter dans un 4×4 pour 20 GEL par personne et revenir à ton point de départ en 3 heures environ.

ushguli village svanetie georgie
ushguli village svanetie georgie

Jour 10

L’aventure touche à sa fin, notre voyage en Géorgie se termine par la visite du monastère de Ghélati. Construit au XIIème siècle, en plein âge d’or du Moyen-Age gérogien, le site est  aujourd’hui classé à l’UNESCO. Et quand on rentre à l’intérieur, on comprend vite pourquoi. Les fresques sont sincèrement impressionnantes, elles valent le coup d’œil. Prends le temps de déceler les détails des peintures de la Vierge à l’Enfant entourée des anges. Cependant, le monastère n’a pas servi que de lieu de prière et de culte, c’était aussi un centre d’enseignement et de copie des manuscrits. En son temps, il était l’un des fleurons de l’Eglise chrétienne d’Orient.

Une autre pause sympa à faire après le trek : la ville de Kutaissi. C’est la deuxième plus importante du pays et dans son parc, tu pourras prendre un verre et te remémorer les souvenirs du voyage.

Le lendemain, retour à Tbilissi. Un dernier petit déjeuner à La Fabrika et direction l’aéroport.

Voyage en Géorgie - monastère de Ghélati
Voyage en Géorgie - monastère de Ghélati

Mes impressions

La Géorgie, c’est un pays idéal pour voyager pas loin, pas cher et pourtant être dépaysé. Sur place, suivre cet itinéraire nous est revenu à 350 euros tout compris par personne.

En plus, les gens sont adorables. Même s’ils peuvent paraître un peu bourrus de prime abord, ils se dérident au premier sourire et sont super accueillants. Mais ils n’en font pas trop et ça c’est agréable parce qu’on sent la sincérité !

Les paysages sont incroyables, surtout vers le Caucase. Quant aux villes, elles sont impressionnantes. Elles donnent l’impression de marcher sur un fil : tout peut s’effondrer à chaque instant. Comme je te l’ai dit, les constructions délabrées côtoient celles ultra-modernes. Cet étrange voisinage est très représentatif du pays lui-même. Il est à la fois très dynamique et ancré dans le passé. Tu croiseras sûrement beaucoup de cochons, de vaches, de poules qui traversent la route et ce n’est pas anecdotique, c’est presque hallucinant ! Le mélange de l’ancienneté et de la modernité surgissante est surtout visible à Tbilissi mais il est présent sur tout le territoire. C’est peut-être ce genre de mélanges improbables qui rendent le pays si touchant et ont fait de notre voyage en Géogie une expérience mémorable. Je ne peux que t’encourager à aller découvrir par toi-même la Géorgie !

Voyage en Géorgie : mes conseils et mon itinéraire idéal
5 (100%) 3 votes
Google+

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

Ecrivez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.